Égypte: un général tué lors d’un assaut contre un bastion islamiste

0
Des Égyptiens pleurent les manifestants tués la veille dans des affrontements avec les forces de sécurité, le 15 août 2013 dans une mosquée du Caire (Photo: Mahmoud Khaled/AFP)
Des Égyptiens pleurent les manifestants tués la veille dans des affrontements avec les forces de sécurité, le 15 août 2013 dans une mosquée du Caire (Archives/Mahmoud Khaled/AFP)

Un général de la police a péri jeudi dans l’assaut des forces de sécurité sur un bastion islamiste près du Caire, en plein milieu d’une campagne implacable de répression visant les partisans du président déchu Mohamed Morsi.

Dès l’aube, c’est donc à Kerdassa en banlieue du Caire, que la police et l’armée ont affronté des islamistes pro-Morsi.

L’objectif annoncé pour l’assaut est d’arrêter «140 personnes recherchées» et de retrouver les auteurs du «massacre» du commissariat du 14 août. Une dizaine de policiers y avaient été tués.

C’est ce jour-là, qu’a eu lieu la grande répression et que plusieurs centaines de manifestants pro-Morsi étaient tué au cœur du Caire sur les places Rabaa al-Adawiya et Nahda. Les télévisions égyptiennes passaient cependant des images en boucle des corps horriblement mutilés des policiers de Kerdassa.

Aujourd’hui, les échanges de tirs «nourris entre les forces de sécurité et les terroristes» dans Kerdassa, se sont soldées par la mort du général Nabil Farrah, chef adjoint de la police de la province de Guizeh dont dépend Kerdassa.

«Les forces de sécurité poursuivent l’opération à Kerdassa», a assuré à l’AFP trois heures après le début de l’assaut un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Hani Abdel Latif. «Nous n’arrêterons pas tant que nous n’aurons pas nettoyé le village de tous les terroristes et criminels», a-t-il martelé.

Jusqu’à présent, ce sont 48 «suspects» qui ont été arrêtés, dont certains impliqués dans l’attaque du commissariat.

Toujours selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, les forces spéciales de l’armée sont engagées «dans des combats directs» avec des militants islamistes.

Depuis le 14 août, l’état d’urgence – dont la levée avait été un des acquis de la révolte populaire de 2011 – a été réinstauré pour trois mois, de même qu’un couvre-feu nocturne imposé dans 14 des 27 provinces égyptiennes. Il sera allégé à partir de samedi, selon le gouvernement, et ne s’appliquera plus que de minuit à 05h00, soit deux heures de moins qu’auparavant.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.