La Corée du Sud annule son contrat d’achat d’avions de combat avec Boeing

1
Un F-35 de Lockheed Martin prêt à s'envoler (Photo: Lockheed Martin Aeronautics)
Un F-35 de Lockheed Martin prêt à s’envoler (Archives/Lockheed Martin Aeronautics)

Coup de théâtre en Corée du Sud. La Défense du pays a annoncé ce mardi qu’elle allait relancé l’appel d’offres pour la fourniture de 60 avions de combat suite à la décision de son agence en charge des contrats d’armements d’aller contre l’octroi à Boeing d’un contrat de 8300 milliards de wons (7,9 milliards $).

Il s’agit pour Séoul de remplacer une flotte vieillissante d’avions F-4 et F-5.

Le F-15 Silent Eagle de Boeing était opposé au F-35A de Lockheed Martin et au Typhoon du consortium européen Eurofighter (EADS, BAE Systems et Alenia). Ces deux derniers avaient cependant été éliminés car leurs offres dépassaient le budget fixé par Séoul, Boeing étant le seul à avoir soumis une offre correspondant au budget.

Une partie de l’état-major sud-coréen s’était toutefois récemment prononcée publiquement contre l’octroi de ce contrat à Boeing, jugeant que le F-15 Silent Eagle ne répondait pas aux besoins actuels des armées du pays. La raison invoquée serait entre autres le manque de capacités de furtivité de l’appareil face à certains de ses concurrents (le F-35 en tête).

Fin août, 15 anciens haut responsables de l’aviation sud-coréenne ont signé une pétition qualifiant d’«irrationnelle» la procédure qui avait éliminé les appareils de Lockheed Martin et d’EADS.

Le porte-parole du ministère de la Défense sud-coréenne a précisé que l’ensemble du processus devrait prendre «environ un an» et que le ministère ferait tout pour «accélérer les choses afin de nous assurer que le vide dans notre défense nationale soit limité à un minimum de temps».

Plusieurs possibilités seront examinés: le nombre d’avions commandés pourrait changer, la période de financement pourrait être prolongée, ou le contrat pourrait porter sur plusieurs types d’avions.

Les Pays-Bas ont récemment signé une commande de F-35, portant à sept le nombre de pays autres que les États-Unis optant pour cet avion, avec la Grande-Bretagne, l’Australie, l’Italie, la Norvège, Israël et le Japon.

À lire aussi:

Avions de chasse sud-coréens: tous contre Lockheed Martin qui risque l’élimination >>

 

Corée du Sud: dernier appel d’offres pour l’acquisition de 60 avions de chasse >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire

  1. Malgré les propositions comme le rafale ou le chasseur suedois ce con de gouvernement de Harper vont nous faire l'arnaque d'acheter ce citron de F35