La France et la Chine s’entendent pour renforcer leurs échanges militaires

0
Le général Wang Guanzhong, chef adjoint de l'État-major général de l'Armée populaire de libération (APL) lors d'une rencontre en avril 2013 (DoD)
Le général Wang Guanzhong, chef adjoint de l’État-major général de l’Armée populaire de libération (APL) lors d’une rencontre en avril 2013 (DoD)

Des dirigeants militaires chinois et français ont convenu mardi que les forces armées de Chine et de France devraient davantage renforcer leurs échanges et coopération, rapporte l’agence Chines-Nouvelles.

La Chine et la France sont toutes deux membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et jouent des rôles importants dans les affaires régionales et internationales, a indiqué le général Wang Guanzhong, chef adjoint de l’État-major général de l’Armée populaire de libération (APL), alors qu’il a rencontré mardi Édouard Guillaud, chef d’état-major des armées françaises, selon ce que rapporte l’agence officielle chinoise.

Le chef d’État-major a déclaré que la Chine est prête à travailler de concert avec la France pour renforcer davantage les communications militaires, dialogues stratégiques et coopération de haut niveau, basés sur le respect et la confiance mutuels, afin de constamment faire de nouvelles contributions au partenariat stratégique global entre les deux pays, rapporte Chine Nouvelles.

L’amiral Guillaud pour sa part a fait remarquer que le Dialogue stratégique de la défense entre la France et la Chine, tenu du 22 au 24 septembre à Paris, était très important pour que les deux parties améliorent leur confiance mutuelle stratégique, approfondissent leur compréhension réciproque et promeuvent leur coopération militaire.

La France est satisfaite du développement des relations entre les forces armées des deux pays et a la volonté de renforcer davantage la coopération avec la partie chinoise, a dit le chef d’État-major français.

Le douzième dialogue stratégique entre les ministères de la Défense des deux pays s’est concentré sur le développement des liens militaires bilatéraux, ainsi que sur des questions régionales et internationales de préoccupation commune.

Par ailleurs, le ministre français des Affaires étrangères, lorsqu’il s’était rendu à Pékin le dimanche 15 septembre pour évoquer la situation en Syrie avec son homologue Wang Yi, avait pour sa part déclaré que la «relation bilatérale franco-chinoise est tout à fait excellente» et avait précisé que son homologue et lui avaient «parlé en particulier de ce qui va se passer l’année prochaine et qui sera une grande année franco-chinoise avec le cinquantième anniversaire de la reconnaissance de la Chine par la France du général de Gaulle», ainsi que des échanges sur le plan électro nucléaire, et sur le plan aéronautique notamment».

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.