La Légion s’est rallié derrière «La longue marche vers un esprit sain» du capitaine Cousineau

0
«La longue marche vers un esprit sain», une marche de 50 jours pour fournir 50 chiens d’assistance à 50 vétérans (page Facebook de «Paws fur Thought»)
«La longue marche vers un esprit sain», une marche de 50 jours pour fournir 50 chiens d’assistance à 50 vétérans (page Facebook de «Paws fur Thought»)

La Légion royale canadienne s’est rallié derrière la «La longue marche vers un esprit sain» du capitaine à la retraite de l’Aviation royale canadienne Medric Cousineau pour sensibiliser aux bienfaits de la zoothérapie, qui est arrivé à Ottawa après avoir complété sa marche de 50 jours commencée le 1er août en Nouvelle-Écosse avec, à ses côtés, son fidèle chien Thai.

La marche visait à sensibiliser aux avantages des chiens de service pour les vétérans souffrant du Syndrome de stress post-traumatique (SSPT) et à être en en mesure de fournir 50 chiens à 50 vétérans dans le besoin.

«Cette marche n’aurait jamais pu se concrétiser sans l’aide des filiales de la Légion que nous avons visitées et de l’accueil des membres de la Légion qui sont venus à bras ouverts pour nous rencontrer, moi et Thai, alors que nous nous dirigions vers Ottawa », a déclaré à ce propos Medric Cousineau.

Parlant de son chien, le vétéran a souligné «Thai a fait une grande différence dans ma vie, et nous espérons que notre marche fera une différence dans la vie de 50 autres vétérans qui pourraient profiter d’un chien de service »,

«La marche de M. Cousineau de Halifax à Ottawa se veut un hommage à sa détermination de faire ce qu’il faut faire pour sensibiliser davantage et aider les vétérans souffrant de SSPT, et je dois avouer que je suis fier de voir les filiales de la Légion se rallier derrière lui et d’avoir ouvert leur cœur en plus de répondre généreusement avec leur appui financier », de déclaré pour sa part Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne.

La Légion royale canadienne a déjà appuyé d’autres programmes de zoothérapie, des programmes équestres, tels que l’initiative « En selle » du programme «Sans limites», tout en explorant les possibilités de la zoothérapie avec des chiens aidants.

«En participant au Sommet sur les chiens de service pour militaires canadiens, rencontre qui se tiendra le 21 septembre au Musée canadien de la guerre, la Légion sera en mesure d’amasser d’autres informations en vue de l’élaboration de politiques qui permettront à l’organisation de soutenir ces programmes qui viennent vraiment en aide aux vétérans blessés et à leurs familles», a ajouté le président de la Légion royale canadienne.

Par ailleurs, le ministre des Anciens Combattants, a annoncé il y a deux jours qu’il a demandé à ses fonctionnaires de procéder à une évaluation de la recherche pour savoir si les chiens d’assistance psychiatriques peuvent être efficaces dans le traitement du trouble de stress post -traumatique (SSPT).

Cette première étape permettra de revoir entièrement la recherche internationale existante sur le sujet, d’identifier les domaines où les données peuvent être manquantes et de déterminer ce qui serait nécessaire pour éclairer une approche canadienne à l’utilisation des chiens d’assistance.

«L’utilisation des chiens de service psychiatrique pour traiter anciens combattants souffrant de trouble de stress post -traumatique a suscité beaucoup d’intérêt et d’attention. Nous cherchons à collaborer avec des universitaires qui ont une expertise dans le domaine de rassembler des preuves scientifiques afin de voir si cette approche peut améliorer les soins que nous offrons aux anciens combattants et à leurs familles», a déclaré le ministre.


Une entrevue de Lise Charron avec le vétéran canadien Medric Cousineau (Vidéo: Lise Charron)

À lire aussi:

Des chiens et des chevaux au secours des vétérans atteints de stress post-traumatique >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.