L’astronaute canadien Jeremy Hansen passera 6 jours sous terre

L'astronaute de l'ASC Jeremy Hansen passera 6 jours sous terre dans le cadre de l'expédition CAVES de l'ESA ( Photo : Agence spatiale européenne (ESA), CAVES 2012)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
L'astronaute de l'ASC Jeremy Hansen passera 6 jours sous terre dans le cadre de l'expédition CAVES de l'ESA ( Photo : Agence spatiale européenne (ESA), CAVES 2012)
L’astronaute de l’ASC Jeremy Hansen passera 6 jours sous terre dans le cadre de l’expédition CAVES de l’ESA ( Photo : Agence spatiale européenne (ESA), CAVES 2012)

Ce n’est pas là qu’on s’attendrait à trouver un astronaute, mais, pour apercevoir l’astronaute canadien Jeremy Hansen du 16 au 27 septembre prochain, au lieu de lever les yeux au ciel, il faudrait plutôt regarder dans les profondeurs des cavernes sur notre bonne vieille Terre.

L’astronaute de l’Agence spatiale canadienne (ASC), ainsi qu’un équipage d’astronautes internationaux, vivra et travaillera sous terre dans des cavernes dans le cadre d’ un programme d’entraînement de six jours: le programme d’entraînement Cooperative Adventure for Valuing and Exercising human behavior and performance Skills (CAVES) de l’Agence spatiale européenne (ESA) se tiendra en Sardaigne, Italie.

Cet entraînement prépare les astronautes à travailler de manière efficace et sécuritaire et à résoudre des problèmes en tant qu’équipe multiculturelle lors de l’exploration de territoires non cartographiés, le tout en utilisant les procédures liées à l’exploration spatiale, dit le communiqué de l’ASC qui annonce la participation de Jeremy Hansen à ce programme.

«Ce type d’entraînement recrée des conditions semblables à celles dans lesquelles les astronautes vivent à bord de la Station spatiale internationale. Ceux-ci devront travailler dans des environnements confinés, avec une vie privée limitée, des défis techniques et de l’équipement réduit pour l’hygiène et le confort: tout comme dans l’espace», précise l’ASC.

 

En juillet dernier, Jeremy Hansen était en Extrême-Arctique pour apprendre les processus liés à la formation des cratères d’impact ainsi que les différentes méthodes et techniques de géologie qui pourraient être mises en pratique dans des missions futures sur la Lune ou sur un astéroïde.

De retour d’une expédition de 10 jours sur l’île de Devon, une île inhabitée et très reculée de la baie de Baffin, au Nunavut, où il a exploré un cratère de 23 km de diamètre vieux de 20 millions d’années sur l’île de Devon, dans le Nunavut, il avait accordé une entrevue à 45eNord.ca que vous pouvez lire ici.

Pour sa part, l’astronaute de l’ASC David Saint-Jacques a été le premier astronaute canadien à compléter le programme d’entraînement de CAVES l’an dernier.

Cette année, lors de l’expédition, les astronautes devront, dit l’ASC «cartographier les cavernes, photographier leurs découvertes pour des fins de documentation, surveiller la circulation d’air, la température et l’humidité et prélever des échantillons géologiques, biologiques et microbiologiques dans le but particulier de mieux comprendre la faune et l’environnement de la région en plus de contribuer aux recherches en matière de protection de la planète.»

À lire aussi:

Un astronaute canadien au Nunavut pour apprendre le processus de formation des cratères >>

 

L’astronaute et militaire canadien Jeremy Hansen de retour de l’île de Devon (PHOTOS) >>