Le Prince William quitte l’armée pour se consacrer aux activités «royales»

0
Le Prince William et le Prince Charles (Senior Aircraftwoman Faye Storer/Couronne britannique)
Le Prince William et le Prince Charles (Archives/Senior Aircraftwoman Faye Storer/Couronne britannique)

Le prince William, deuxième dans l’ordre d’accession au trône britannique, quitte l’armée pour se consacrer à ses activités royales et à ses actions caritatives, a annoncé jeudi le Palais de Buckingham.

C’est le 10 septembre, à 9h30 du matin exactement que le Duc de Cambridge, 31 ans, a clôturé une période de plus de sept années et demie dans les rangs de l’armée, dont les trois dernières en tant que pilote d’hélicoptère de recherche et sauvetage dans le 22e escadron sur la base de la Royal Air Force dans l’île d’Anglesey, à la pointe ouest du Pays de Galles.

Dans un communiqué publié à l’occasion, le ministère britannique de la Défense précise que le capitaine d’aviation Wales a effectué pas moins de 156 opérations de sauvetage et secouru 149 personnes «souvent lorsqu’il n’y avait plus d’autre espoir».

«Son professionnalisme a directement contribué à sauver des vies, souvent dans les conditions les plus exigeantes, que ce soit dans les montagnes du nord du Pays de Galles ou sur les flots déchaînés de la mer d’Irlande», a assuré le commandant de la Royal Air Force, le chef maréchal de l’air, Sir Andrew Pulford.

Depuis qu’il a rejoint la Royal Air Force, le Prince William a amassé un total de 1301 heures de vol dans une grande variété de types d’aéronefs, comme les avions d’entraînement à voilure fixe Tucano, les Eurocopter AS350 Ecureuil, Bell 412EP Griffin HT1 (variante du Griffon canadien) et hélicoptères Westland WS-61 Sea King.

Les spécialistes des questions royales ne s’attendaient visiblement pas à cette décision de quitter l’armée qualifiée de «surprise».

Buckhingam Palace a annoncé que l’objectif est de permettre au Prince William de participer un peu plus à des engagements royaux, au moment où sa grand-mère Elizabeth II, 87 ans, tend à déléguer de plus en plus, notamment à son fils Charles, le père de William.

«Il continuera de soutenir le travail de la reine et de la famille royale à travers des engagements au pays et à l’étranger, en compagnie de la Duchesse de Cambridge», a indiqué le Palais qui confirme par ailleurs que le prince William s’installe pour de bon au palais londonien de Kensington avec sa femme Catherine et leur fils, le prince George, né le 22 juillet.

Le Duc va également «travailler étroitement pendant les douze prochains mois» avec sa fondation royale, «s’impliquer davantage sur le plan de la conservation des espèces, en particulier des plus menacées», et «continuer ses activités caritatives en faveur des enfants et des jeunes ainsi que les vétérans et membres actifs des forces armées».

Harry

De son côté, le Prince Harry qui est revenu d’une mission de quatre mois en Afghanistan en janvier dernier, a obtenu début juillet le titre de commandant de son hélicoptère Apache, ce qui lui permet désormais de ne plus être le co-pilote.

Il participera en novembre à une grande compétition qui le mènera en Antarctique aux côtés de soldats blessés au combat.

À lire aussi:

Le Prince Harry devient officiellement pilote d’hélicoptère Apache >>

 

Le gouverneur général et le chef d’État-major présentent les participants au Défi des alliés vers le pôle Sud >>

 

Le prince Charles se remémore ses années de service militaire à la base de Gagetown >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.