Les soldats américains devront enlever leurs tatouages visibles, les Canadiens pourront les garder

268
Le tatouage d'un soldat canadien (My Tattoo design)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Alors que les soldats américains devront enlever leurs tatouages sous les coudes et les genoux, les Canadiens pourront garder les leurs, sauf sur la tête, le visage et les oreilles.

Un article paru tout récemment dans le Stars and Stripes, un quotidien publié par les forces armées des Étarts-Unis révélait que la nouvelle politique de l’armée américaine sur les tatouages n’autorisera pas les nouvelles recrues à avoir des tatouages qui apparaîtront sous les coudes et les genoux ou au-dessus de l’encolure.

Bien sûr, les soldats actuels peuvent bénéficier de droits acquis, mais les tatouages racistes, sexistes ou extrémistes ne seront plus tolérés, rapportée encore le journal.

Une fois les nouvelles règles en vigueur, les soldats devront s’asseoir avec leurs chefs d’unité afin d’identifier et d’évaluer chaque tatouage.
S’il y a lieu, les soldats seront tenus de payer pour la suppression de tout tatouage qui viole la nouvelle politique des Forces américaines.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les lecteurs du Stars and Stripes ne…l’ont pas trouvé très drôle et, dans les heures qui ont suivi, ont adressé plusieurs centaines de commentaires au journal lu par des milliers de militaires américains à travers le monde pour se plaindre de ces nouvelles règles par lesquelles l’armée s’immisce dans le choix d’arborer ou non un tatouage, rappelant la tradition des tatouages de guerre et soulignant que les soldats portent des tatouages depuis des temps immémoriaux

Quant au Canada, il ne suivra pas l’exemple américain. «Les Forces armées canadiennes sont convaincues que la politique actuellement en vigueur reflète les valeurs canadiennes et militaires», a déclaré à un journaliste d’Ottawa Maureen Lamothe, une porte-parole du ministère canadien de la Défense.

Les règles qui régissent le port de tatouage dans les Forces armées canadiennes, mises à jour en octobre 2012, stipulent que membres des Forces armées canadiennes ne peuvent pas arborer de tatouages qui sont visibles sur la tête, le visage et les oreilles.

En outre, les membres ne doivent pas porter de tatouages qui sont visibles, qu’il soient en uniforme militaire ou en civil, «qui pourraient être perçus comme offensant (par exemple, pornographique, blasphématoire, de la langue ou de conception vulgaire, raciste) ou jetant le discrédit sur les Forces armées».

En outre, les «parures et les piercings, visibles ou non, à l’exception de boucles d’oreilles pour les femmes, ne doivent pas être portés par les membres des Forces armées», qu’ils soient en uniforme ou non.