Nouveaux colonel honoraire et sergent-major régimentaire aux Fusiliers Mont-Royal (PHOTOS/VIDÉO)

Le major-général Frédéric Mariage signe les parchemins officialisant son entrée au régiment (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Au cours d’une cérémonie mêlant traditions et humour, défilé et musique, le major-général à la retraite Frédéric Mariage, ancien Chef des cadets et de la milice, a pris officiellement fonction en tant que nouveau colonel honoraire des Fusiliers Mont-Royal.

Au son de la Musique des Fusiliers Mont-Royal, dirigée par le capitaine Pierre Leblanc, près de 70 membres du régiment ont défilé devant leur nouveau colonel honoraire, le major-général à la retraite Frédéric Mariage.

Se réjouissant de faire parti du FMR, le major-général en a profité pour féliciter les membres du régiment pour leur dévouement et leur service: «Certains d’entres vous reviennent sains et sauf de missions à l’étranger ayant bravé les dangers de cette mission avec vos confrères de la Force régulière. Je tiens à vous témoigner de toute mon admiration et vous signifier ma fierté à redevenir l’un des vôtres en me permettant de porter la grenade [l’insigne régimentaire porté sur le béret]».

«Mon rôle, c’est surtout d’offrir le maximum de support au commandant du régiment et de démontrer au régiment qu’ils ont le support de la communauté», a déclaré le major-général Mariage à 45eNord.ca.

Un peu plus tard, c’est le sergent-major du régiment qui a changé. L’adjudant-chef Gilles Larouche a ainsi cédé sa place à l’adjudant-maître Pierre Côté, non sans lui avoir souligné avoir pleine confiance dans ses capacités à prendre sa suite.

Le nouveau colonel honoraire

Le major-général Frédéric Mariage est né en Algérie en 1942. Après avoir obtenu un baccalauréat au Lycée Henri-IV à Poitiers (France), il poursuit des études post-universitaires en administration au Canada en 1965. S’engageant dans les Voltigeurs de Québec en 1967, le jeune soldat qu’il était souhaitait mieux servir son nouveau pays. Après avoir été muté au 6e Bataillon Royal 22e Régiment, il passera par le District n°2 du Québec et commandera le Secteur de l’Est en 1985. En 1990, il devient chef des Réserves et des Cadets du Canada et est promu major-général.

De retour dans la vie civile, il est devenu 3e vice-président de la Régie du Royal 22e Régiment et a œuvré à la Fondation de l’hôpital des vétérans de Sainte-Anne-de-Bellevue.

Le Régiment Les Fusiliers Mont-Royal existe depuis 1869 et constitue la plus vieille unité militaire francophone de Montréal.

À lire aussi:

Traditionnel souper à la chandelle aux Fusiliers Mont-Royal >>

 

Luc Saint-Jean, nouveau commandant des Fusiliers Mont-Royal >>