Afghanistan: une bombe tue 18 personnes qui se rendaient à un mariage

0
Le site d'une explosion dans la province de Ghazni le 21 octobre 2013 (Archives/Rahmatullah Alizada/AFP)
Le site d’une explosion dans la province de Ghazni le 21 octobre 2013 (Archives/Rahmatullah Alizada/AFP)

Au moins 18 personnes qui se rendaient à un mariage ont été tuées dimanche dans la province de Ghazni, dans le centre de l’Afghanistan, par l’explosion d’une bombe artisanale au passage de leur véhicule, rapporte l’AFP, citant des responsables locaux.

Le véhicule, un mini-bus, «passait sur la route lorsqu’une bombe a explosé», vers 16h30 locales (12h00 GMT), a déclaré à l’agence française le gouverneur de la province, Mosa Khan Akbarzada, précisant que «Quatorze femmes, trois hommes et un enfant ont été tués».

L’explosion, a également blessé cinq femmes, qui ont été immédiatement hospitalisées, rapporte aussi l’agence.

Dimanche en fin d’après-midi, l’attentat n’avait toujours pas été revendiqué, mais on sait que les bombes artisanales sont les armes de prédilection des insurgés talibans.

Au premier semestre 2013, rapporte encore l’AFP, citant un rapport de l’ONU, les engins explosifs artisanaux ont fait 443 morts et 917 blessés en Afghanistan, soit un tiers de plus que sur la même période en 2012, et ces bombes sont la première cause de victimes civiles du conflit (35%).

Les violences en Afghanistan, à l’approche du retrait en 2014 des 87.000 soldats de l’Otan, fait craindre une nouvelle guerre civile, d’autant plus que
le retrait s’effectuera dans un contexte politique sensible, une élection présidentielle étant prévue le 5 avril.

Le président afghan Hamid Karzaï doit se rendre la semaine prochaine à Londres pour rencontrer les Premiers ministres britannique David Cameron et pakistanais Nawaz Sharif et tenter de trouver une solution pour relancer des pourparlers de paix avec la rébellion, mais les insurgés refusent obstinément de discuter avec karzai, qu’ils considèrent comme une marionnette de l’Occident.

À lire aussi:

L’accord États-Unis-Afghanistan achoppe sur la question des soldats américains >>

 

L’accord de sécurité USA-Afghanistan soumis à une Loya Jirga en novembre >>

 

Un commandant des forces spéciales afghanes déserte en emportant les armes de son unité >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.