Coups de feu tirés à l’extérieur du Congrès à Washington

Le Capitole à Washington, le 28 septembre 2013 (Nicholas Kamm/AFP)
Temps de lecture estimé : 4 minutes
Le Capitole à Washington, le 28 septembre 2013 (Nicholas Kamm/AFP)
Le Capitole à Washington, le 28 septembre 2013 (Nicholas Kamm/AFP)

Des coups de feu ont été tirés jeudi après-midi à proximité d’un bâtiment annexe du Sénat américain à Washington, entraînant la fermeture temporaire du Capitole, où siègent les deux chambres du Parlement, rapportent à l’instant les agences de presse.

—-
Mise à jour au 03/10/2013 à 17h57

La conductrice de la voiture a été abbatue par la police près du Capitol. L’enfant est sauf.

Les autorités ont révélé que la voiture était enregistrée au nom Miriam Carey, 34 ans, de Stamford, CT. Les policiers croient que c’était bien Carey qui était au volant de la voiture.

Les deux policiers ont été blessés lors de l’incident, dont un officier de police du Capitole et un officier des services secrets. Les deux n’ont pas été sérieusement blessé.

—-

à 17h57

C’est une course-poursuite dans le centre de Washington suivie de coups de feu près du Capitole qui ont provoqué la brève fermeture du Congrès, la police parlant d’un incident isolé et écartant la piste terroriste.

En tout début d’après-midi, une berline noire, qui tentait de franchir une barrière près de la Maison Blanche, à environ 2,5 km du Congrès, a été mise en joue par une demi-douzaine d’agents. Puis, sans trop de difficultés, le véhicule s’est extrait du barrage en reculant.

C’est alors que des voitures de police se sont lancé à la poursuite du véhicule, conduit par une femme et avec un enfant à son bord, qui s’est dirigé vers le Capitole, qui abrite le Sénat et la Chambre des représentants où la tension est à son comble alors que les élus américains tentent de se mettre d’accord sur un budget qui permettrait de mettre fin à la paralysie gouvernementale.

Finalement, le véhicule qui a fini sa course contre l’un des barrages de police qui, aux dires du chef de la police du Capitole, Kim Dine, «n’a aucune information qui laisse penser que [l’incident] est lié au terrorisme ou qu’il puisse s’agir d’autre chose que d’un incident isolé».
—-

à 15h30

C’est confirmé, l’incident est clos: à 15h, la police a déclaré les lieux sûrs et on peut de nouveau circuler sur la Colline Parlementaire américaine à Washington où les édifices du Congrès sont réouverts.

Selon les médias américains, l’incident aurait commencé devant la Maison-Blanche et aurait continué avec une course-poursuite qui se serait achevée à proximité du Capitole.

Un policier a été blessé et transporté à l’hôpital, a aussi indiqué la police sans autres précisions et on est toujours à la recherche du suspect.
—-

Des policiers sur le site où des coups de feu ont été tirés, près du Capitole, à Washington DC le 3 octobre 2013 (Mandel Ngan/AFP)

Des témoins ont déclaré avoir entendu des coups de feu en dehors du Capitol au bout de 2 heures jeudi, déclenchant une énorme réaction de la police et de la sécurité accrue à l’intérieur du Capitole, qui était déjà en raison des négociations visant à mettre fin à la paralysie de l’État fédéral suite au refus obstiné des élus républicains de voter le budget si l,administration Obama ne renonce pas à sa réforme de la santé votée en 2010.

Le sénateur républicain du Missisipi, Roger Wicker, a déclaré à l’AFP avoir entendu six coups de feu, tandis que son collègue, le sénateur indépendant du vermont, Bernie Sanders dit en avoir compté quatre.

«Des coups de feu ont été signalés sur la colline du Capitole obligeant tout le personnel dans les bureaux du Sénat à se rester à l’abri dans l’immeuble l’abri», dit un mail envoyé par la police du Capitole. «Fermez, verrouillez et restez loin des portes et des fenêtres extérieures. Prenez des kits d’alimentation de secours et d’évacuation, et rendez vous à l’abri assigné à votre bureau à l’intérieur de l’immeuble, loins des des portes ou des fenêtres extérieures».

La Maison Blanche a également été bouclée, le Secret Service, qui assure la protection du président américain, ne permettant à personne d’y entrer ou d’en sortir.

L’origine des coups de feu n’était pas connue et on ignore pour l’instant s’il y a des blessés. Les abords du Capitole ont été évacués tandis que des policiers armés patrouillent dans les rues adjacentes.

La presse américaine rapporte qu’on a pu voir les policiers du Capitol armés de fusils semi-automatiques prendre position aux abords du Capitol et d’autres patrouiller dans les rues adjacentes.

Les policiers auraient tiré sur une voiture noire en face de l’un des immeubles du Sénat, mais des témoins ont dit qu’un homme, portant une arme, s’était enfui à pied avec une arme visible.


Le chef de la police du Capitole, Kim Dine, affirme que la police «n’a aucune information qui laisse penser que [l’incident] est lié au terrorisme ou qu’il puisse s’agir d’autre chose que d’un incident isolé» (Vidéo: CNN)