Giap, le héros de l’indépendance vietnamienne, meurt à 102 ans

0
Le général Giap, le 10 juillet 2008 à son domicile à Hanoï (Hoang Dinh Nam/AFP)
Le général Giap, le 10 juillet 2008 à son domicile à Hanoï (Hoang Dinh Nam/AFP)

Le général Vo Nguyen Giap, héros militaire de l’indépendance vietnamienne et vainqueur de la bataille de Dien Bien Phu, est décédé vendredi à l’âge de 102 ans, rapporte l’AFP.

«Je peux confirmer que le général Giap est mort à 18h08» (heure locale) a indiqué un responsable gouvernemental à l’agence française.

Une source militaire a confirmé son décès à l’hôpital militaire 108 de Hanoï où il était soigné depuis trois ans, tout comme le site officiel vietnamien d’informations VNExpress.

«Le corps du général Giap a été transporté […] à la morgue de l’hôpital avec une garde d’honneur pour lui rendre hommage »°, a précisé VNExpress.

Võ Nguyên Giáp, né le 25 août 1911 à An Xá (alors en Indochine française) et fils de mandarin, commença très tôt à militer contre la présence française en Indochine et adhèra au parti communiste en 1939.

À la tête de l’Armée populaire vietnamienne pendant 31 ans, donc pendant la guerre d’Indochine, et ministre de la défense du Nord Viêt Nam durant la guerre du Viêt Nam, il est le seul général ayant vaincu à la fois l’armée française et l’armée américaine au cours de sa vie.

Il est le vainqueur de la bataille de Ðiện Biên Phủ (1954), qui a sonné la défaite et le départ des Français d’Indochine.

Le général Vo Nguyên Giap est entré dans l’histoire militaire de son vivant, admiré par ses amis et ennemis, dont le général français Raoul Salan et le général américain William Westmoreland.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.