«Iron Man» inspire le Pentagone pour des super-soldats du futur (VIDÉO)

0
Une statue grandeur nature de «Iron Man» au Comic Con de San Diego (Gage Skidmore/WikiCommons)
Une statue grandeur nature de «Iron Man» au Comic Con de San Diego (Gage Skidmore/WikiCommons)

Les chercheurs de la US Army Research, Developmemt and Engineering Command, RDECOM, travaillent sur une super-armure de haute technologie destinée à l’«infanterie de pointe» qui donnerait aux soldats une force surhumaine qui sera une version réelle de la combinaison du héros dans les films «Iron Man».

Le projet TALOS, Tactical Light Operator Suit (REDCOM)

Certaines des technologies envisagées pour le Tactical Light Operator Suit (TALOS) comprennent un exosquelette pour permettre à un soldat de transporter de l’équipement lourd, des ordinateurs permettant au soldat de savoir où il se trouve à tout moment sur le champ de bataille et de communiquer avec le commandement, ainsi qu’un système d’alimentation électrique et un système de surveillance des signes vitaux.

Le commandement des opérations spéciales américaines (US Special Operations Command), qui supervise les commandos d’élite de la Marine, les « Navy SEAL », et de l’Armée de Terre, les « Army Rangers », ont lancé un appel aux chercheurs le mois dernier pour qu’ils présentent des projets sur des technologies pouvant être incorporées dans « une armure de combat intelligente ».

Les projets pourront être soumis jusqu’en septembre 2014. Ensuite le commandement militaire et les responsables du Pentagone décideront comment procéder.

Cette future armure de combat pourrait aussi utiliser bouclier liquide, comme dans les films «Terminator», quoi que cette technologie n’en soit qu’aux premiers stades de développement.

Selon ce projet développé par des scientifiques du Massachusetts Institute of Technology (MIT le liquide deviendrait alors solide grâce à une charge magnétique ou électrique,).

L’ acronyme du projet, TALOS , se réfère à l’automate en bronze de la mythologie grecque que Zeus se déploie pour protéger Europa .

Ce projet s’inscrit dans la tendance actuelle de la recherche qui se concentre sur l’interface homme-machine, visant à décupler les capacités d’un simple soldat.

L’idée d’afficher sur un écran virtuel, dans le casque d’un soldat, l’emplacement des forces sur un champ de bataille est similaire aux efforts déjà en cours pour développer le casque destiné aux pilotes du nouveau chasseur F-35, relèvent les militaires.

Le projet TALOS été initié par l’amiral William McRaven, qui dirige l3 commandement des opérations spéciales, et qui devenu célèbre quand il a dirigé le raid des Navy SEAL pour tuer Oussama Ben Laden en mai 2011.

La mission du RDECOM, qui développe maintenant le projet, est de protéger les soldats grâce à des solutions de recherche, de développement et d’ingénierie intégrés.

C’est ainsi que RDECOM développe des technologies dans ses huit principaux laboratoires et centres de recherche, de développement et d’ingénierie.


TALOS – Tactical Assault Light Operator Suit – en juillet 2013 (Vidéo: TALOS)

À lire aussi:

Gladius, le soldat du futur est arrivé! >>

 

Lorsque blessé, le soldat du futur sera capable de «s’autoréparer» >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.