La Russie signe des contrats militaires pour un milliard $ avec l’Angola

0
Un Su-27 russe escorte un Gulfstream américain lors du premier exercice Vigilant Eagle en 2010 ( Photo: DoD)
Un Su-27 russe escorte un Gulfstream américain lors du premier exercice Vigilant Eagle en 2010 ( Archives/DoD)

La Russie a signé des contrats militaires pour un milliard $ avec l’Angola lors de la visite du vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine à Louanda la semaine dernière, ont annoncé une source proche de la direction de Rosoboronexport et un haut fonctionnaire proche du ministère russe de la Défense, écrit mercredi le quotidien Vedomosti.

Selon le porte-parole de Rosoboronexport, il s’agirait d’abord de la livraison de 18 chasseurs Su-30K dont le montant – comprenant la maintenance et l’armement – représente la moitié des contrats.

Ces derniers concernent aussi la livraison de pièces de rechange pour les armements d’origine soviétique, des armes légères et d’infanterie, des munitions, des chars, des canons d’artillerie et des hélicoptères de transport Mi-17.

Enfin, les parties ont convenu de construire en Angola une usine pour fabriquer des cartouches.

Les chasseurs Su-30K sont d’anciens appareils indiens livrés à la fin des années 1990 de manière provisoire, en attendant l’élaboration des Su-30MKI, plus sophistiqués. Ils avaient été retournés en 2007 et stationnés à l’usine de maintenance de Baranovitchi, en Biélorussie, avant d’être proposés à la vente au Soudan et au Vietnam, déclare la source proche de Rosoboronexport.

Le partenariat russo-angolais repose sur des liens politiques étroits établis à l’époque où l’URSS avait soutenu le mouvement de libération en Angola, et une coopération militaro-technique de longue date.

Moscou poursuit également la formation des officiers angolais: en 2012 plus de 500 Angolais ont été formés dans les écoles militaires russes, dit-il, mais parmi les fournisseurs d’armes du pays on constate une activité accrue du Brésil et de la Chine ces dernières années.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.