Lancée ce 25 octobre, la Campagne du coquelicot va bon train

4
Depuis 1921, le coquelicot est le symbole du Souvenir (Photo: Rideau Hall)
Depuis 1921, le coquelicot est le symbole du Souvenir (Rideau Hall)

Le début de la Campagne nationale du coquelicot a eu lieu ce vendredi 25 octobre au matin alors que les membres de la Légion royale canadienne partout au pays se sont installés à leurs postes et qu’à Québec, où une querelle avait fait craindre que la campagne soit compromise, les légionnaires se sont mis au travail là aussi pour distribuer des milliers de coquelicots et préparer le Jour du Souvenir

La Légion compte cette année distribuer 18 millions de coquelicots qui seront fièrement portés par les Canadiens d’ici le 11 novembre, Jour du Souvenir.

«Chaque année, durant deux semaines, des milliers de membres de la Légion se portent bénévoles pour offrir des coquelicots et amasser des millions en dons qui viendront en aide aux vétérans et à leurs familles dans le besoin », a rappelé M. Gordon Moore, président national de La Légion royale canadienne, ajoutant « Bien que je sois fier d’être un vétéran, je suis aussi particulièrement fier d’être un membre de la Légion durant cette période, alors que des millions de Canadiens et Canadiennes répondent à l’appel lancé par la Campagne du coquelicot pour venir en aide à nos vétérans».

Le cas de la filiale 265 à Québec

À Québec, où des querelles internes avaient bien failli compromettre la vente du coquelicot et le Jour du Souvenir cette année, au point où le président provincial Norman Shelton avait dû intervenir, les légionnaires se sont mis aux travail et le président de la Filiale 265 de Québec, Claude Racine, a bien assuré 45eNord.ca que la campagne allait bon train et que les bénévoles avaient commencé à distribuer leurs 10.000 coquelicots dans la région de la Vieille Capitale.

La filiale de Québec avait été mise sous tutelle après qu’elle eut procédé à la vente de son édifice et à l’achat d’un autre sans obtenir au préalable, comme il se doit, l’autorisation de la direction provinciale.

L’ex-président de la Filiale 265 et plusieurs membres de son équipe avaient alors été suspendus et la filiale mise sous tutelle.

C’est lors d’un examen des états financiers 2012 de la filiale par le comité de tutelle qu’on a aussi découvert qu’une partie des fonds qu’elle avait amassés dans le cadre de la précédente campagne annuelle du coquelicot avait été remise à plusieurs organismes de bienfaisance de Québec sans lien direct avec les anciens combattants, une pratique qui va à l’encontre du «Manuel du coquelicot».

Le président provincial de la Légion, qui est prêt à faire toute la lumière sur cette affaire, a confirmé à 45eNord.ca qu’un vérificateur externe allait bientôt être embauché pour faire l’audit des livres de la filiale de Québec sur plusieurs années et que les résultats de cet examen seront fort probablement rendus publics.

Entre temps, à la veille de la campagne, les membres suspendus avaient jeté le doute et le discrédit sur la gestion que faisait la filiale des fonds recueillis, même si les problèmes auxquels ils se référent remontent à l’ancienne administration dont ils étaient membres plutôt qu’à l’administration actuelle qui n’est en place que depuis quelques mois.

Cette querelle autour de la gestion des fonds de la campagne du coquelicot avait démoralisé plusieurs légionnaires de Québec.

La direction provinciale ainsi que le président de la Filiale 265 assurent toutefois que la Campagne 2013 a maintenant bien démarré. Au moment d’écrire ces lignes, d’ailleurs, les légionnaires postés dans des emplacement statégiques comme l’aéroport de Québec, le Costco de Sainte-Foy ou le Supermarché Métro de Charlesbourg, rapportaient que le public réservait encore cette année un accueil enthousiaste à la Campagne du coquelicot, que l’argent affluait et qu’il n’y avait aucun incident à déplorer.

Symbole du Souvenir depuis 1921

Depuis 1921, le coquelicot est reconnu comme le symbole du Souvenir, soit la promesse concrète de ne jamais oublier ces Canadiens qui sont morts à la guerre et lors d’opérations militaires.

Le coquelicot, sur le plan international, c’est aussi le « symbole de réminiscence collective »; en effet, d’autres pays ont aussi adopté son image pour honorer ceux et celles qui ont fait l’ultime sacrifice.

Partout au pays, c’est la Légion royale canadienne, le plus important organisme canadien d’aide aux anciens combattants, qui voit à perpétuer le Souvenir par l’entremise de la Campagne du coquelicot et des cérémonies entourant le jour du Souvenir.

À lire aussi:

Le gouverneur général reçoit le premier coquelicot symbolique de la campagne nationale du Coquelicot de 2013 >>

 

À une semaine du lancement de la campagne, 18 millions de coquelicots sont prêts à être distribués >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Discussion4 commentaires

  1. Il n'y a pas de point exact pour se les procurer. Vous devriez soit en trouver dans certains cafés/restaurants/commerces ou bien des personnes de la légion royale canadienne qui en distribuent dans la rue notamment. Sinon, si vous voyez une personne qui en porte un… demandez-lui où elle a eu le sien 🙂

  2. j’habite sur la rive sud de quebec et j’aimerais connaître un point de vente merci!

  3. Jacques N. Godbout

    M. Fortier, vous êtes sur l’article de la Campagne du coquelicot 2013, allez sur celui sur la Campagne 2014 , ici,

    http://www.45enord.ca/2014/10/cest-aujourdhui-que-la-legion-lance-la-campagne-2014-du-coquelicot/

    et suivez les indications apparaissant dans le dernier commentaire où on vous donne le lien vers la page «localisez-votre-filiale».

    Vous pouvez aussi trouver des coquelicots dans les Tim Hirtions, Wall Mart, Canadian Tire, succursales BMO, etc.