Lancement de la deuxième édition de l’Arctic Yearbook

Un CC-138 Twin Otter de l'Aviation royale canadienne de la 440e Escadron de transport, basée à Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest, s'arrête à la station des gardes de Parcs Canada au Fjord Tanquary, au Nunavut, dans le cadre d'Opération Nunalivut le 17 avril 2013. (Photo: Cpl Pierre Letourneau, Section d'imagerie de la 19e Escadre Comox, © 2013 DND-MDN Canada)

Un CC-138 Twin Otter de l’Aviation royale canadienne de la 440e Escadron de transport, basée à Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest, s’arrête à la station des gardes de Parcs Canada au Fjord Tanquary, au Nunavut, dans le cadre d’Opération Nunalivut le 17 avril 2013 (Cpl Pierre Letourneau/Section d’imagerie de la 19e Escadre Comox/DND-MDN Canada)

Ayant pour thème cette année «L’Arctique des régions vs. l’Arctique mondialisée», l’Arctic Yearbook 2013 a été lancé samedi 12 octobre.

L’Arctic Yearbook , crée en 2012 et qui en est cette année à sa deuxième édition, est une publication internationale et interdisciplinaire consacrée à l’analyse géopolitique de l’Arctique.

Les directeurs de la revue sont Lassi Heininen, de l’Université de Laponie, Finlande, Heather Exner-Pirot, de l’Université de Saskatchewan, et Joël Plouffe, chercheur en résidence au CIRRICQ, qui regroupe des professeurs, des chercheurs postdoctoraux et des candidats au doctorat provenant de diverses institutions universitaires, des groupes de recherche et des praticiens pour étudier les objets liés à la politique internationale du Canada et du Québec.

Chercheur à l’Observatoire de la politique et la sécurité de l’Arctique (OPSA) du CIRRICQ, doctorant en Administration publique à l’École nationale d’administration publique, et fellow du Canadian Defense and Foreign Affairs Institute (CDFAI), le co-directeur de l’Artic Yearbook a été en 2013 Visiting Scholar au Center for Global Affairs de la New York University et professeur invité au Jackson School of International Studies à la University of Washington où il enseignait le séminaire «Task Force on Arctic Security».

Ayant pour thème cette année «L’Arctique des régions vs. l’Arctique mondialisée», l’Arctic Yearbook 2013 a été lancé samedi 12 octobre.

Cet «annuaire numérique» fait intervenir des auteurs qui cherchent à rendre compte, dans une perspective critique, des débats et réflexions qui animent le monde circumpolaire et ses multiples acteurs.

L’édition de cette année renferme des articles sur le discours canadien et le Conseil de l’Arctique que préside le Canada pour les deux prochaines années.

D’autres articles de l’édition 2013 portent notamment sur l’Inde, la Chine et le Japon dans le monde circumpolaire, l’énergie, le développement économique et les pêches, les ressources naturelles dans la zone euro-arctique de la mer de Barents et en Russie, le régionalisme et la globalisation, le Groenland et la question autochtone en Arctique.

En tout, l’édition 2013 compte 17 articles scientifiques (révisés par comité de lecture), 13 éditoriaux de chercheurs, experts et décideurs politiques, trois notes de recherche, un résumé chronologique des événements marquants de l’année, et une préface signée par le Président de l’Islande, Ólafur Ragnar Grímsson.

Publiée en libre accès, cette publication annuelle veut favoriser la diffusion des savoirs par l’utilisation pertinente des technologies de l’information.

L‘Artic Yearbook s’adresse ainsi non seulement aux chercheurs, mais aussi aux décideurs publics et privés, aux praticiens des relations internationales et stratégiques, aux peuples autochtones du monde nordique, et aux entreprises qui s’intéressent aux questions circumpolaires.

À lire aussi:

L’Arctic Yearbook 2012, une revue innovante pour les acteurs de la région >>

 

Le Canada prend les rênes du Conseil de l’Arctique >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>