Le Canada participe pour la première fois à l’exercice BAGRAM en Pologne

0
L'exercice BAGRAM XIV, à Kielce, en Pologne (Archives/US Army)
L’exercice BAGRAM XIV, à Kielce, en Pologne (Archives/US Army)

Pour sa première participation à un exercice de la série BAGRAM, en Pologne, qui réunit quelque 550 participants de trois pays, la Pologne, les États-Unis et le Canada, l’Armée canadienne donnera de l’instruction au Quartier général de la Force opérationnelle polonaise.

Douze membres des Forces armées canadiennes de la 2e Division du Canada seront à Kielce, en Pologne, du 22 au 30 octobre, dans le cadre de l’exercice BAGRAM XIV, afin de prêter leur soutien à l’entraînement du Quartier général de la Force opérationnelle polonaise (QG FOP) en prévision de son déploiement en Afghanistan, annonce en effet la Défense nationale.

«L’exercice BAGRAM XIV met en valeur l’engagement des Forces armées canadiennes à promouvoir la sécurité internationale et à favoriser les relations avec nos alliés », a déclaré à ce propos le ministre canadien de la Défense, Rob Nicholson.

«L’échange de pratiques exemplaires et d’expériences profite à tous les participants et renforce notre excellente relation de travail avec les forces armées de la République de Pologne», a ajouté le ministre.

L’exercice BAGRAM XIV constitue le dernier d’une série d’exercices de validation semestrielle de la Force internationale d’assistance à la sécurité menés par les Forces terrestres de la Pologne et les Forces terrestres des États-Unis en Europe, précise le communiqué de la Défense qui annonce la participation canadienne à l’exercice.

L’objectif de l’exercice de cette année est d’évaluer dans quelle mesure le QG FOP est capable d’assurer les fonctions de planification et de commandement et contrôle alors qu’il se prépare à participer à un déploiement en Afghanistan.

«Cette activité d’instruction offre à nos militaires une précieuse occasion d’instruction collective dans un contexte international», explique pour sa part le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne, notant aussi que «Notre participation à titre de mentor et de conseiller améliore également l’état de préparation de nos militaires à participer à un déploiement et à soutenir nos alliés».

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.