Le Canada se penche davantage sur le sort des vétérans sans abri

Un sans-abri dort sur un banc public (Photo: Parole citoyenne)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Un sans-abri dort sur un banc public (Photo: Parole citoyenne)
Un sans-abri dort sur un banc public (Archives/Parole citoyenne)

Après des années d’oubli, le Canada se penche de plus en plus sur le sort des vétérans sans abri, mais les services sont inégaux d’une province à l’autre, tant du côté des organisations nationales que des autorités fédérales.

Toutefois, le Discours du Trône 2013 a réaffirmé «l’engagement du gouvernement du Canada de continuer à aider les vétérans à se réintégrer, et ce, notamment, en tendant la main et en aidant les vétérans sans abri» et le sort des vétérans sans domicile fixe est devenu une préoccupation pour tous.

Dans cette perspective, le ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino, a rencontré ce mercredi 30 octobre des dirigeants des secteurs public, privé et communautaire à la première Conférence nationale pour mettre fin à l’itinérance.

Organisée par l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance, la conférence réunissait des décideurs politiques, des bailleurs de fonds, des chercheurs, des défenseurs, des dirigeants communautaires et des travailleurs de première ligne autour du problème de l’itinérance au Canada.

«Un vétéran sans abri est un vétéran de trop. C’est pourquoi le gouvernement du Canada travaille pour prévenir et réduire l’itinérance chez les vétérans», a déclaré à cette occasion a le ministre Fantino.

«Notre gouvernement est déterminé à travailler en étroite collaboration avec ses partenaires sur cet enjeu complexe, a affirmé pour sa part Candice Bergen, ministre d’État (Développement social)», soulignant qu’elle travaillait de pair avec Anciens Combattants pour aider à fournir aux vétérans sans abri un meilleur accès à l’aide et aux services dont ils ont besoin.»

«Depuis quelques années, Anciens Combattants Canada envoie de l’information sur ses services et ses programmes à des organismes œuvrant auprès de personnes sans abri ou à risque de le devenir», rappelle le communiqué du ministère des Anciens combattants qui annonce la participation du ministre Fantino à la Conférence, précisant qu’«Aujourd’hui, environ 200 de ces organismes répartis dans plus de 50 villes au pays ont reçu cette information.»

«De plus,», poursuit le communiqué «Anciens Combattants Canada participe à des programmes de sensibilisation en partenariat avec des organismes communautaires et des organismes de vétérans dans les villes suivantes: Vancouver, Halifax, Calgary, Montréal, Toronto et Ottawa.»

Anciens Combattants Canada a créé aussi un fonds d’urgence à l’intention des vétérans qui ont des besoins urgents à combler et qui n’ont accès à aucune source de revenus.

Par ailleurs, en 2012, Emploi et Développement social Canada et Anciens Combattants Canada ont entrepris un projet pilote de logements de transition et de soutien pour les vétérans sans abri, y compris de l’aide à la réintégration dans la société.

D’une durée de deux ans, le projet vise à aider les vétérans sans abri à vivre de façon autonome dans les quatre villes suivantes : Victoria, Calgary, Toronto et London. Les conclusions du projet aideront Anciens Combattants Canada à déterminer les services et les avantages dont les vétérans sans abri ont besoin.

De son côté, la Légion royale canadienne a annoncé le week-end dernier qu’elle sera l’hôte d’un Sommet de planification stratégique sur les vétérans sans abri qui se tiendra à Ottawa, le 15 avril 2014, à la Legion House et réunira les organisations nationales qui s’impliquent auprès des itinérants, mais avec l’accent mis sur les vétérans.

«En 2012, La Légion royale canadienne a lancé le Programme national pour les vétérans sans abri, ‘Leave the Streets Behind’. Nous travaillons toujours à réaliser l’objectif voulant que chaque direction provinciale mette en place un programme pour les vétérans sans abri, selon les besoins spécifiques et uniques de leurs collectivités», avait déclaré le président national de la Légion royale canadienne, Gordon Moore.

À lire aussi:

Discours du Trône: soutien aux vétérans, que des mots! >>

 

Discours du Trône: des miettes pour nos anciens combattants >>