Le général Lawson a reçu le général français Paloméros, du Commandement de l’OTAN (PHOTOS)

0

Le général Tom Lawson, chef d’état-major de la Défense, a reçu le général Jean-Paul Paloméros, commandant du Commandement suprême allié – Transformation (SACT) de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), qui a effectué une visite de deux jours au pays plus tôt cette semaine.

La rencontre avait pour but d’échanger des renseignements et de discuter des principaux projets de l’OTAN, notamment de l’initiative d’interconnexion des forces et de la défense intelligente, dit le communiqué de la Défense canadienne sur cette visite.

Ces projets visent à accroître l’efficacité et à consolider les gains d’interopérabilité réalisés par les pays alliés à la suite des opérations menées récemment par l’OTAN.

La principale fonction de la structure de commandement de l’OTAN est d’assurer «la dissuasion de l’agression et la préservation de la paix, la sécurité et l’intégrité territoriale de l’Alliance.»

«Je suis vraiment ravi de recevoir le général Paloméros et de m’entretenir avec lui de ces enjeux importants», a déclaré le général Lawson. «Sa visite nous a donné l’occasion d’échanger des renseignements et de discuter des moyens à employer pour transformer et faire évoluer l’Alliance pour qu’elle puisse faire face aux défis de demain. Ces travaux sont essentiels pour améliorer notre capacité de collaborer avec nos alliés, ainsi que notre état de préparation collectif et notre efficacité au combat.»

Le Commandement suprême allié – Transformation est l’un des deux commandements stratégiques de l’OTAN, l’autre étant le Commandement allié Opérations .

Quand il a été nommé l’été dernier « commandant suprême allié de la transformation » de l’Organisation, le général Paloméros succèdait au général français d’armée aérienne Stéphane Abrial, dont la nomination en 2009 marquait le retour de la France dans le commandement militaire intégré de l’Alliance atlantique, dont le général de Gaulle avait claqué la porte en 1966.

Il est donc le deuxième Français à occuper ce poste depuis le retour de la France dans le giron de l’OTAN.

L’autre principale fonction militaire de l’OTAN, celle de commandant suprême des forces alliées en Europe, est octroyée traditionnellement à un Américain qui opère quant à lui depuis le quartier général des forces alliées en Europe, à Mons (Belgique).

La structure de commandement de l’OTAN permet de maintenir et de renforcer le lien transatlantique entre l’Europe et l’Amérique du Nord et promeut le principe du partage équitable des rôles, des risques et des responsabilités entre les Alliés, ainsi que le partage des avantages de défense collective.
Le Siège Commandant suprême allié Transformation (SACT) est situé à Norfolk, en Virginie (USA) et il est le seul siège de l’OTAN permanente en dehors de l’Europe et le seul siège de l’OTAN en Amérique du Nord.

Le chef d’état-major de l’armée de l’air française, Jean-Paul Paloméros, avait été nommé l’été dernier par l’OTAN « commandant suprême allié de la transformation » de l’Organisation.

Le SACT que dirige le général Paloméros a pour mission de favoriser la transformation et l’interopérabilité des forces armées de l’Organisation.

Le général Paloméros, qui a pris ses nouvelles fonctions à la fin du mois de septembre au quartier général du commandement suprême allié transformation à Norfolk, aux États-Unis, n’aura donc pas tardé à rendre visite au chef d’État-major canadien.

Le Canada est membre de l’OTAN depuis la fondation de l’organisation en 1949. Qui plus est, les deux généraux, le gnéral Lawson et le général paloméros, sont tous deux issus de l’armée de l’air de leurs pays respectif.

Depuis la fin de la guerre froide, les pays membres de l’OTAN ont préservé le principe de la défense collective et ont travaillé à étendre cette collaboration à d’autres régions du monde

À lire aussi:

Un général français à la tête d’un commandement « suprême » de l’OTAN >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.