Le gouverneur général reçoit le premier coquelicot symbolique de la campagne nationale du Coquelicot de 2013

0
David Johnston, qui est président d’honneur de la Légion royale canadienne, a reçu le premier coquelicot symbolique, annonçant le prochain jour du Souvenir. Il lui a été remis par Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne. (Sgt Ronald Duchesne/Rideau Hall)
David Johnston, qui est président d’honneur de la Légion royale canadienne, a reçu le premier coquelicot symbolique, annonçant le prochain jour du Souvenir. Il lui a été remis par Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne. (Sgt Ronald Duchesne/Rideau Hall)

À un mois du Jour du souvenir, le gouverneur général et commandant en chef du Canada, David Johnston, qui est également président d’honneur de la Légion royale canadienne, a reçu, jeudi, le premier coquelicot symbolique de la campagne nationale du Coquelicot de 2013.

C’est Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne qui le lui a accroché sur sa veste. Le vice-amiral (retraité) Larry Murray, grand président de l’organisation, a quand à lui, remis un coquelicot à Mme Sharon Johnston.

Les membres du public pourront se procurer des coquelicots à partir du vendredi 25 octobre. Chaque année, environ 18 millions de coquelicots sont distribués au Canada.

Adoptés officiellement au Canada en 1921 par la Great War Veterans’ Association (groupe ayant précédé la Légion royale canadienne), les coquelicots sont reconnus comme le symbole national de la commémoration des 117 000 hommes et femmes morts au combat, dans le monde entier.

– – –

Discours de David Johnston (english version below)

C’est un grand honneur pour moi d’accepter le premier coquelicot de la campagne de 2013.

Depuis trois ans, Sharon et moi recevons des gens à Rideau Hall, la maison du peuple canadien. Nous avons ainsi reçu la visite de nombreux vétérans des guerres et des conflits qui ont marqué le dernier siècle.

En ma qualité de commandant en chef, j’ai reconnu de diverses façons la contribution de ces vétérans à notre pays. Je m’acquitte de cette charge avec beaucoup de sérieux.

L’été dernier, je me suis rendu aux Pays-Bas, où j’ai pu rendre hommage aux soldats canadiens qui ont participé à la libération de ce pays durant la Deuxième Guerre mondiale. Quelques mois plus tard, j’ai pris part à la cérémonie soulignant le 60e anniversaire de l’armistice de la guerre de Corée.

En tant que commandant en chef, c’est une responsabilité pour moi de rendre hommage à nos vétérans. En tant que Canadien, c’est une source de fierté. Je suis ravi et honoré de vous témoigner mon admiration pour tout ce que vous avez fait.

Grâce à vous, notre société et bien d’autres au-delà des océans vivent librement. Grâce à vous, les familles dorment l’esprit tranquille, sachant que des hommes et des femmes défendent les idéaux qui leur sont chers.

Voilà pourquoi nous portons le coquelicot chaque année. Voilà pourquoi nous nous souvenons.

Lors de la Première Guerre mondiale, et bien avant, des Canadiens se sont battus et sont morts pour nos convictions. Ils ont fait d’énormes sacrifices pour que notre nation prospère, pour que nous puissions vivre librement, à notre façon.

Le coquelicot que nous portons chaque année est un symbole à la fois puissant et universel de la promesse que nous avons faite aux hommes et aux femmes des Forces armées canadiennes. Jamais nous n’oublierons ce qu’ils ont fait pour nous. Jamais nous ne fuirons le devoir de se souvenir.

Dans un document distribué par l’Artillerie royale canadienne en 1943, durant la Deuxième Guerre mondiale, on lisait ce qui suit : « Soyez fiers de votre régiment. Soyez fiers du Canada. Le Canada est fier de vous. » [traduction]

Ces paroles méritent d’être répétées. Le Canada est fier de vous, pour ce que vous avez accompli, pour avoir raconté votre histoire et pour avoir rendu hommage à ceux qui sont morts au combat, en appuyant année après année la Campagne nationale du coquelicot.

Merci.

– – –

David Johnston speech (version française au-dessus)

It is with great pride that I accept the first poppy of the 2013 campaign.

For the past three years, Sharon and I have welcomed people to Rideau Hall, home of the people of Canada. In that time, we have hosted many veterans of wars and conflicts that span the past century.

In my capacity as commander-in-chief, I have recognized veterans’ contributions to this country in many ways, and I take my duty quite seriously.

Just this past summer, I visited the Netherlands, where I had the opportunity to pay tribute to the Canadian troops who helped liberate that country during the Second World War. And a few months later, I took part in the ceremony marking the 60th anniversary of the Korean War Armistice.

It is as commander-in-chief that I honour veterans, but it is as a Canadian that I take great pride in doing so. I am delighted and honoured to have the chance to express my admiration for all that you have done.

Because of you, freedom is entrenched in our society and in societies across oceans. Because of you, families can rest easier knowing that there are men and women who defend the very ideals they hold dear.

That is why it is vital to wear this poppy each and every year. That is why we remember.

As far back as the First World War, and even before that, Canadians fought and died for our beliefs. They sacrificed so much so that our nation could thrive, so that we could all enjoy the freedom to live our lives in our own way.

The poppy that we wear each year is a powerful and universal symbol of our promise to our men and women of the Canadian Armed Forces. Never shall we forget what you have done and never shall we shirk our responsibility to do so.

A publication distributed by the Royal Canadian Artillery in 1943 during the Second World War ended with the following: “Be proud of your regiment. Be proud of Canada. Canada is proud of you.”

It bears repeating: Canada is proud of you, for what you have done, for sharing your stories, and for continuing to honour the fallen each year through the National Poppy Campaign.

Thank you.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.