Le NORAD, ce partenariat au cœur des relations canado-américaines (VIDÉO)

1
Le lieutenant-général Alain Parent, commandant-adjoint du NORAD, en conférence à l'UQAM, le 18 octobre 2013 (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le lieutenant-général Alain Parent, commandant-adjoint du NORAD, en conférence à l’UQAM, le 18 octobre 2013 (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

À l’occasion d’une table ronde organisée par l’Observatoire de géopolitique de la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM, 45eNord.ca a rencontré le lieutenant-général Alain Parent, commandant-adjoint du NORAD.

«Partenariat unique au monde», le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) est une organisation binationale qui surveille et protège l’espace aérien nord‑américain, a indiqué le lieutenant-général Parent en ouverture de son allocution, précisant que les missions incluent «l’alerte aérospatiale, l’alerte maritime et le contrôle aérospatial afin de défendre l’Amérique du Nord.»

Le Quartier général du NORAD se trouve à la base aérienne Peterson de Colorado Springs, au Colorado, tandis que le quartier général de la Région continentale américaine est situé sur la base aérienne Tyndall, en Floride, celui de la région alaskienne se trouve à la base aérienne Elmendorf, en Alaska, et celui de la région canadienne, à Winnipeg, au Manitoba.

Toutefois, la frontière canado-américain n’existe quasiment pas pour le NORAD qui pense surtout aux frontières maritimes. Ce n’est d’ailleurs que depuis 2006 que le NORAD s’intéresse aux voies maritimes.

Pour 45eNord.ca, le lieutenant-général Parent évoque le rôle du NORAD et ses perspectives d’avenir:

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire