Le NPD demande un changement de cap en matière de défense

0

 

 

 

Le 16 octobre dernier, le gouvernement conservateur annonçait ses nouvelles orientations pour la rentrée parlementaire, après un mois de prorogation.

Au grand désarroi du NPD, on ne trouve que bien peu d’engagements concrets en ce qui concerne l’avenir militaire canadien. Les défis sont vastes, les mesures inexistantes.

La prochaine session s’annonce donc fort chargée, alors que l’opposition officielle entend défendre deux axes prioritaires, soit celui de la transparence gouvernementale dans le processus d’achat militaire, ainsi que le respect des promesses faites envers les membres des Forces armées canadiennes et les anciens combattants.

Ce n’est un secret pour personne, l’équipement dont se servent les membres des Forces armées canadiennes est vieillissant.

Il y a présentement beaucoup d’incertitude entourant le remplacement des avions CF-18 et de la flotte d’hélicoptères Sea King, qui sont à quelques années seulement de leur fin de vie utile. Le gouvernement conservateur doit absolument faire preuve de plus de transparence quant à l’avancement du processus d’achat militaire visant à renouveler notre équipement, puisque nos troupes doivent pouvoir accomplir leurs missions en toute sécurité.

Les Canadiens voient les coûts des projets exploser, sans qu’aucun nouvel appareil ne soit livré. On se souvient tous du fiasco des F35, duquel les conservateurs refusent de nous donner l’heure juste ou encore de faire un processus d’appel d’offres ouvert et transparent. Le coût initial du programme était de 9 milliards de dollars. Cependant, les derniers estimés du rapport indépendant de KPMG nous rapprochent davantage du 45 milliards.

Par ailleurs, il devient de plus en plus évident que ce gouvernement a abandonné nos anciens combattants. Les conservateurs tentent par tous les moyens de nous faire croire que dépenser des millions de dollars en publicités pour nous rappeler les exploits de la guerre de 1812 est un substitut adéquat à l’aide urgente qu’ils pourraient accorder aux anciens combattants qui vivent en situation de détresse physique, psychologique et financière. Les récentes compressions budgétaires entrainent également une réduction importante des services et de pensions, ce qui représente un obstacle de plus pour ceux qui ont fait de nombreux sacrifices pour leur pays.

Bien que le discours du trône démontre un manque évident d’ambition de la part des conservateurs en ce qui a trait à la défense nationale et la protection de nos vétérans, l’opposition officielle travaillera sans relâche pour faire en sorte que ce gouvernement rend des comptes aux Canadiens. Les Canadiens méritent mieux.

À lire aussi:

Tribune-PCDéfense nationale: promesses du gouvernement tenues (Parti conservateur) >>

 

Tribune-PLCLe gouvernement doit respecter son «devoir sacré» pour les hommes et les femmes en uniforme (Parti libéral du Canada) >>

Elaine Michaud est députée de Portneuf - Jacques Cartier, au Québec, depuis le 2 mai 2011. Elle est porte-parole adjointe du Nouveau Parti démocratique (NPD) en matière de Défense.

Les commentaires sont fermés.