L’ombudsman tire la sonnette d’alarme dans son dernier rapport sur la Charte des vétérans

0
http://www.45enord.ca/2013/02/processus-de-demande-de-prestations-injuste-et-partial-dit-lombudsman/
L’ombudsman des vétérans, Guy Parent (Photo: Archives/ Bureau de l’ombudsman)

L’ombudsman des vétérans du Canada, Guy Parent, tire la sonnette d’alarme dans son dernier rapport publié aujourd’hui sur la Nouvelle Charte des anciens combattants et accompagné d’une analyse actuarielle, et presse le gouvernement d’agir rapidement.

Rapport publié ce 1er octobre 2013 sur la Nouvelle Charte des anciens combattants (Bureau de l’ombudsman des vétérans)

Malgré les améliorations apportées en 2011 par la Loi améliorant la Nouvelle Charte des anciens combattants (projet de loi C-55), les vétérans et leur famille continuent de faire face à des problèmes graves.

Par exemple, trente pour cent des vétérans frappés d’une incapacité totale et permanente risquent de ne pas avoir suffisamment de revenus lorsqu’ils atteindront 65 ans.

En effet, à l’heure actuelle parmi les 1 428 vétérans frappés d’une incapacité totale et permanente qui sont des clients d’Anciens Combattants Canada, plus de 400 risquent de ne pas avoir suffisamment de revenus de retraite lorsqu’ils cesseront de recevoir l’allocation pour perte de revenus prolongée à 65 ans.

En outre, des 1 428 vétérans frappés d’une incapacité totale et permanente, 761 ne reçoivent même pas les allocations.

«J’implore le gouvernement d’utiliser mon rapport sur la Nouvelle Charte des anciens combattants et l’analyse actuarielle connexe comme plan directeur pour les prochaines audiences du comité parlementaire de cet automne, et d’agir rapidement pour remédier aux lacunes […] qui sont soulignées dans mon rapport», plaide Guy Parent.

Le rapport, fruit de seize mois, de recherche et d’analyse et de consultations, renferme des recommandations visant à corriger les lacunes dans trois secteurs de programme de la Nouvelle Charte des anciens combattants : le soutien financier, les services de réadaptation et d’assistance professionnelles, et le soutien aux familles.

Le rapport recommande , notamment, de recenser la cohorte de vétérans à risque qui sont frappés d’une incapacité totale et permanente, d’améliorer le soutien financier accordé après l’âge de 65 ans, l’augmentation de l’allocation pour la perte de revenus à 90 pour cent de la solde touchée avant la libération, le versement de l’allocation pour déficience permanente à tous les vétérans admissibles souffrant d’une incapacité totale et permanente et augmentation de l’indemnité d’invalidité jusqu’à hauteur de 350 000 $

Pour la première fois, souligne aussi le bureau de l’ombudsman, les recommandations visant à améliorer la Nouvelle Charte des anciens combattants sont appuyées par une analyse actuarielle qui détermine avec précision en quoi la gamme actuelle d’avantages prévus par la Nouvelle Charte des anciens combattants néglige certains vétérans des Forces canadiennes aujourd’hui et continuera à les négliger à moins que des changements soient apportés rapidement.

«Si on lui accorde l’attention que j’estime qu’il mérite», dit l’ombudsman, «ce rapport pourrait changer les règles du jeu en servant de référence pour l’évaluation de la Charte, maintenant et à l’avenir».

Mais il faudra agir vite, conclut l’ombudsman

«Ou bien nous réglons ces problèmes maintenant, ou bien nous devrons faire face au coût humain plus tard… lorsque cela nous coûtera beaucoup plus cher. Des mesures concrètes et urgentes doivent être prises pour mettre en œuvre les recommandations formulées dans mon rapport. Nos vétérans ne méritent pas moins en échange des services qu’ils ont rendus et des sacrifices qu’ils ont consentis pour le Canada», enchérit Guy Parent.

L’ombudsman s’est toutefois dit encouragé par le fait que le ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino, ait accepté sa recommandation de soumettre la Nouvelle Charte des anciens combattants, y compris toutes les améliorations, à un examen approfondi, en mettant particulièrement l’accent sur les vétérans les plus gravement blessés, sur le soutien aux familles et sur l’exécution des programmes par Anciens Combattants Canada.

À lire aussi:

Nouvelle Charte des anciens combattants, une attention spéciale aux plus gravement blessés >>

 

La Légion veut savoir comment sera fait l’examen de la nouvelle Charte des vétérans >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.