L’Ottawa, le Regina et le Protecteur se dirigent vers la Californie du Sud

1
Le NCSM Regina se ravitaille à partir du USNS Washington Chambers en août en mer d'Arabie (Photo: caporal Rick Ayer, Services d'imagerie de la formation)
Le NCSM Regina se ravitaille à partir du USNS Washington Chambers en août en mer d’Arabie (Photo: Archives/ caporal Rick Ayer, Services d’imagerie de la formation)

Les navires de guerre canadiens Ottawa, Regina et Protecteur ont levé l’ancre du port d’Esquimalt, en Colombie-Britannique, aujourd’hui pour participer à un exercice de guerre maritime conventionnelle qui se déroulera au large de la côte de la Californie du Sud du 7 au 11 octobre prochain.

Les navires de la Marine royale canadienne iront rejoindre les navires américains Mobile Bay, Dewey, Ingraham, McClusky et Gary pour participer à des exercices conçus pour améliorer les compétences individuelles et collectives dans le cadre d’une simulation en mer réaliste et exigeante.

Des militaires canadiens et américains prendront part à cet exercice de groupe opérationnel (TGEX), qui vise à établir et à renforcer l’interopérabilité entre la Marine royale canadienne (MRC) et la marine américaine (USN).

C’est le commodore Bob Auchterlonie, commandant de la flotte canadienne du Pacifique, qui assumera le commandement de cet exercice multinational.

Les participants pourront notamment acquérir les compétences requises pour les opérations de guerre maritime conventionnelle telles que l’entraînement pour la lutte anti-sous-marine, antiaérienne et antisurface.

Et un exercice de tir réel aura également lieu.

Des exercices comme celui-ci offre à la marine canadienne l’occasion de s’entraîner en vue de maintenir son état de préparation opérationnelle pour être en mesure de se déployer rapidement et efficacement dans le cadre d’opérations interarmées qui peuvent aller des opérations d’aide humanitaire et de secours en cas de catastrophe aux opérations de combat aux côtés de nos alliés n’importe où dans le monde, souligne la Marine royale canadienne dans un communiqué annonçant le départ des navires.

«Cet exercice constitue une autre excellente occasion pour les navires de la flotte du Pacifique de s’exercer en partenariat avec les navires de la 3e flotte de la marine américaine », a déclaré le contre-amiral Bill Truelove, commandant des Forces maritimes du Pacifique.

«Un tel exercice permet non seulement de démontrer l’état de préparation opérationnel de la Marine, mais aussi notre engagement envers la région du Pacifique et notre volonté de renforcer nos relations avec nos alliés en matière de défense.», a aussi déclaré le contre-amiral Truelove.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire