L’unité antiterroriste du FBI américain enquêtera sur des attaques au laser visant des avions

1
Une vue aérienne de l'aéroport John F. Kennedy à New York (Archives/Spencer Platt/Afp)
Une vue aérienne de l’aéroport John F. Kennedy à New York (Archives/Spencer Platt/Afp)

Le FBI a chargé son unité antiterroriste d’enquêter après plusieurs incidents au laser visant des avions arrivant à New York, annonce la police fédérale américaine dans un communiqué de son bureau de New-York.

Les attaques au laser ciblant les avions et les pilotes sont de plus en fréquentes dans la région de New York, dit la police fédérale américaine dans son communiqué.

Selon le FBI, ces attaques seraient en hausse en hausse de 17 pour cent par rapport à la même période l’an dernier. Les blessures résultant de ces attaques ont également augmenté.

Les lasers peuvent temporairement ou définitivement aveugler un pilote et l’équipage, précise la police fédérale américaine.

Il est illégal aux États-Unis de pointer un laser contre un avion et cet acte est passible de prison et d’une amende de 11.000 dollars.

Les deux plus récents incidents sont survenus tous les deux le 15 Octobre 2013.

Lors du premier incident, à 19h35, qui visait le vol 5973 de Shuttle America, le cockpit de l’avion a été éclairé par un laser vert alors que l’avion était en approche finale de l’aéroport de La Guardia. L’incident s’est produit à environ six miles [ 10 km] de la piste, alors que l,aéronef était à une altitude de 2.000 pieds [610 m]. L’équipage a déclaré que l’origine du faisceau laser était à environ un demi mile[800 m] à l’ouest du Jardin botanique de New York dans le Bronx.

Le deuxième incident s’est produit trois heures plus tard quand n avion privé a mentionné un laser venant du Queens, à environ 3 km au sud-ouest de La Guardia.

Le second incident s’est produit à 22h37 lorsqu’un avion privé a rapporté un laser vert deux miles [3 km] au sud-ouest de l’aéroport de La Guardia tout en se dirigeant vers l’est sur le pont de Triborough . Le pont d’origine du laser était cette fois près de l’intersection de Broadway et de la rue Steinway dans le Queens.

Même si aucun blessé n’a été signalé dans ces deux incidents, plusieurs pilotes commerciaux au début de cette année ont subi des blessures importantes, y compris un cas de rétine brûlée, rapporte le FBI.

«Le FBI demande à quiconque possède des renseignements au sujet de ces incidents dangereux de décrocher le téléphone et d’appeler», a déclaré le directeur adjoint en charge de ce dossier George Venizelos, ajoutant «Notre principale préoccupation est la sécurité des passagers et des membres d’équipage des aéronefs».

Une récompense est promise pour toute information menant à l’ identification, l’arrestation et la condamnation de toute personne impliquée dans ces incidents.

L’enquête est menée par la «Terrorism Task Force», l’unité antiterroriste conjointe du FBI, comprenant plus de cinquante agence oeuvrant au niveau fédérale, des États ou au niveau local.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire