Nouvelle Charte des vétérans: «Passez à l’action!», dit la Légion à Fantino qui refuse de presser le pas

0
Le nouveau logo de la Légion royale canadienne (Photo: Légion royale canadienne)
Le nouveau logo de la Légion royale canadienne (Photo: Légion royale canadienne)

La Légion réclame au gouvernement d’adopter rapidement les recommandations du rapport de l’ombudsman des vétérans publié plus tôt aujourd’hui et implore le gouvernement d’agir sans plus tarder, alors que le ministre Fantino tient à compléter la révision parlementaire.

La plus grande organisation d’anciens combattants au Canada se dit aussi prête à jouer un rôle afin de créer des changements substantiels et significatifs à la Nouvelle Charte des anciens combattants pour tous les anciens combattants et leurs familles

Dans un communiqué publié peu après que le rapport de l’ombudsman ait été rendu public, La Légion royale canadienne dit souscrire aux recommandations de Guy Parent et de son équipe. « Le Bureau de l’Ombudsman nous fournit une analyse détaillée de la Charte, le tout supporté de données et d’une analyse solide », de dire M. Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne. « Le gouvernement devrait maintenant faire preuve de leadership et en prendre connaissance, et passer immédiatement aux actes».

Le rapport paru ce matin souligne que, malgré les améliorations apportées en 2011 par la Loi améliorant la Nouvelle Charte des anciens combattants (projet de loi C-55), les vétérans et leur famille continuent de faire face à des problèmes graves.

Par exemple, trente pour cent des vétérans frappés d’une incapacité totale et permanente risquent de ne pas avoir suffisamment de revenus lorsqu’ils atteindront 65 ans.

En effet, à l’heure actuelle parmi les 1 428 vétérans frappés d’une incapacité totale et permanente qui sont des clients d’Anciens Combattants Canada, plus de 400 risquent de ne pas avoir suffisamment de revenus de retraite lorsqu’ils cesseront de recevoir l’allocation pour perte de revenus prolongée à 65 ans.

En outre, des 1 428 vétérans frappés d’une incapacité totale et permanente, 761 ne reçoivent même pas les allocations.

Et il ne s’agit là que d’une des lacunes que révèle le rapport qui presse le gouvernement d’agir rapidement pour apporter tout de suite une solution aux problèmes les plus urgents.

Pour la Légion, il est inacceptable que des vétérans et leurs familles qui ont tout sacrifié pour leur pays se retrouvent à vivre leur vie sans moyens financiers suffisants.

L’organisation vouée à la défense des anciens combattants souligne que les enjeux mentionnés dans le rapport de l’ombudsman et insiste pour dire que, parallèlement à la révision approfondie de la Nouvelle charte, un plan d’action rapide et un plan de mise en œuvre est requis immédiatement.

«Nous réitérons la déclaration de l’Ombudsman qu’une révision prolongée n’est pas nécessaire pour l’instant. Lorsque vous combinez les rapports des propres comités d’examen des anciens combattants du gouvernement – le Comité parlementaire permanent, le Sous-comité du Sénat, le Groupe Consultatif de la Nouvelle Charte des anciens combattants – avec les résolutions adoptées par la Légion lors de ses congrès nationaux, il est clair qu’un plan d’action peut être mis en place rapidement», explique son président, Gordon Moore.

La Légion demande donc de nouveau au gouvernement de passer immédiatement aux actes et appuie complètement et vigoureusement la mise en œuvre des trois piliers soulignés dans le rapport: les indemnités financières, la complexité et les contraintes des programmes de formation professionnelle pour les vétérans blessés et le soutien des familles des vétérans blessés.

La Nouvelle Charte des anciens combattants, lorsqu’introduite en 2006, avait été acclamée et célébrée comme un document évolutif, note la Légion royale canadienne « À plusieurs reprises, la Légion et tous les autres groupes des anciens combattants ont appelé les parlementaires à la hauteur de leur promesse de garder la Nouvelle Charte des Vétérans un document vivant», rappelle Moore. «Aujourd’hui, l’ombudsman des vétérans a déclaré la même chose à plusieurs reprises et le gouvernement doit agir et la Légion est prête à aider», conclut-il.

Fantino insiste sur la complétion de la révision parlementaire

Quant au ministre des Anciens combattants, il est revenu aujourd’hui sur la révision approfondie de la Nouvelle Charte et ne semble pas prêt à passer tout de suite à l’action avant que cet examen soit complété.

«Les recommandations de l’ombudsman serviront […] de point de départ à l’examen parlementaire imminent de la Nouvelle Charte. »

Le ministre Fantino avait annoncé la semaine dernière que le gouvernement appuyait un examen détaillé de la Nouvelle Charte qui commencera au début de la session parlementaire, à la fin du mois. Le ministre a demandé que l’examen approfondi porte une attention particulière aux vétérans les plus gravement blessés, au soutien donné aux familles et à la prestation de programmes par Anciens Combattants Canada.

«Nous sommes déterminés à examiner nos programmes de façon responsable, pour faire en sorte que les vétérans reçoivent l’aide dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin», a encore répété le ministre, ajoutant «Nous avons déjà apporté plusieurs améliorations dans les secteurs soulignés par l’ombudsman, et entendons continuer à chercher des moyens de mieux aider ceux et celles qui ont porté l’uniforme au service du Canada.»

À lire aussi:

L’ombudsman tire la sonnette d’alarme dans son dernier rapport sur la Charte des vétérans >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.