Première réunion des ministres de la défense des pays de l’OTAN pour Rob Nicholson (PHOTOS)

0

Depuis qu’il a hérité du rôle de ministre de la Défense nationale le 15 juillet dernier, Rob Nicholson n’avait pas encore participé à une réunion des ministres de la Défense des pays membres de l’OTAN. C’est désormais chose faites!

L’ancien ministre de la Défense nationale du Canada, Peter MacKay, était le «vétéran» parmi tous ses homologues de l’OTAN. Il est resté à ce poste du 14 août 2007 au 15 juillet 2013, soit presque six ans.

«J’ai eu le plaisir de rencontrer pour la première fois mes homologues de l’OTAN et de discuter avec eux des questions importantes pour le Canada», a dit le ministre Nicholson. «L’OTAN est importante pour les intérêts nationaux du Canada, et l’alliance continue à réaliser des progrès à l’égard de ses programmes de transformation et de réforme, ce qui apportera des améliorations à sa souplesse, son efficacité et ses processus au profit de tous les alliés.»

Le renforcement des capacités, les progrès en Afghanistan et la coopération OTAN-Russie figuraient en bonne place à l’ordre du jour de la rencontre, qui a lieu mardi 22 et mercredi 23 octobre.

Pour une meilleure coopération…

Réunion des ministres de la Défense de l'OTAN à Bruxelles, le 5 juin 2013 (Photo: OTAN)
Réunion des ministres de la Défense de l’OTAN à Bruxelles (Archives/OTAN)

Les ministres de la Défense des pays de l’OTAN ont décidé mardi de veiller à ce que l’expérience acquise au cours de vingt années d’opérations en Afghanistan, au Kosovo et ailleurs soit préservée, en organisant davantage d’entraînements et d’exercices. Ils ont approuvé les éléments clés de l’initiative d’interconnexion des forces, sur laquelle ils ont convenus que les experts allaient maintenant travailler en priorité.

Exemple concret: le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé que l’Alliance organisera un exercice de grande envergure en conditions réelles en 2015, et qu’un nombre significatif de forces déployées sur terre, en mer et dans les airs y participeront. L’Espagne, le Portugal et l’Italie ont proposé d’accueillir cet exercice.

«Nous avons également décidé aujourd’hui d’élaborer un concept plus large pour les entraînements et les exercices jusqu’en 2020 – pour garantir la cohérence et l’interconnexion de toutes nos activités, au sein de l’Alliance et avec les pays partenaires», a déclaré M. Fogh Rasmussen en conférence de presse.

… avec la Russie

Les ministres réunis avec leur homologue russe, Sergueï Choïgou, ont examiné les moyens d’élargir leur coopération pratique et ont échangé des vues sur les questions urgentes figurant à l’agenda international, notamment la Syrie. «Nous n’avons jamais réalisé autant de choses ensemble et la lutte contre le terrorisme est un élément central de notre coopération», a déclaré le secrétaire général de l’OTAN.

Le Conseil OTAN-Russie a étudié mercredi plusieurs options afin d’éliminer les munitions excédentaires et dangereuses en Russie. «Je m’attends à ce que, dans les prochains mois, nous soyons en mesure de finaliser les détails et de lancer un nouveau fonds d’affectation spéciale pour soutenir le projet», a déclaré M. Fogh Rasmussen.

Soutien à l’Afghanistan

Les pays de l’OTAN et leurs partenaires au sein de la Force internationale d’assistance et de sécurité (FIAS; ISAF), ont par ailleurs examiné avec l’Afghanistan les progrès accomplis, ainsi que la planification de la mission de formation, de conseil et d’assistance qui sera lancée après 2014 à l’intention des forces de sécurité afghanes.

Le secrétaire général a fait observer que les Alliés et leurs partenaires resteraient aux côtés de l’Afghanistan après la fin de la mission de la FIAS en décembre 2014.

En effet, les ministres de la Défense ont avancé dans la planification de la mission RESOLUTE SUPPORT, que l’OTAN dirigera après 2014. «Nous avons encore du travail», a dit M. Rasmussen, «notamment pour convenir avec le gouvernement afghan d’un cadre juridique sur le statut de nos forces», mais aussi pour développer les plans de la mission.

Pour le Canada

En plus de la réunion de l’OTAN, le ministre Nicholson a également profité de l’occasion pour rencontrer un bon nombre de ses homologues, comme le ministre de la Défense de l’Australie, David Johnston, le secrétaire à la défense des États-Unis, Chuck Hagel, et le secrétaire à la défense du Royaume-Uni, Philip Hammond.

Dans un communiqué, le Canada dit demeurer à la tête des efforts visant à reformer l’alliance pour qu’elle soit mieux en mesure d’agir en tant que pôle d’échanges politique et militaire permettant aux alliés et aux partenaires non membres de l’OTAN de collaborer à relever les défis présents et futurs en matière de sécurité. «Par conséquent, la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN présente la plate-forme nécessaire pour que le Canada s’engage envers ces initiatives de réforme et pour que l’on confirme notre soutien à nos partenaires et à nos alliés.»

À lire aussi:

Le ministre MacKay discute enjeux défense et sécurité aux réunions des ministres de la Défense de l’OTAN >>

 

OTAN: vers une Alliance «plus efficace» et «plus énergique» >>

 

Peter MacKay conclut sa participation à la réunion de l’OTAN à Bruxelles >>

 

OTAN: mandat prolongé pour le secrétaire général Anders Fogh Rasmussen >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.