Syrie: deux obus s’abattent sur le centre de Damas

0
Voiture brûlée dans le quartier résidentiel d'Abou Roummané à Damas, après la chute d'obus le 12 octobre 2013 (SANA)
Voiture brûlée dans le quartier résidentiel d’Abou Roummané à Damas, après la chute d’obus le 12 octobre 2013 (SANA)

Accusant les rebelles de l’attaque, l’agence officielle Sana a rapporté que deux obus se sont abattus samedi sur le quartier résidentiel chic d’Abou Roummané à Damas, faisant des blessés et provoquant des dégâts.

«Deux obus de mortier lancés par des terroristes se sont abattus devant l’école As-Salam sur la place de l’Etoile à Damas», a indiqué l’agence, qui n’a pas donné plus de détails sur le nombre de blessés.

Les explosions ont frappé à environ 300 mètres de l’Hôtel Four Seasons, où logent les inspecteurs et du personnel de l’ONU en charge de l’inspection des armes chimiques.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les obus ont fait au moins 11 blessés, mais également tué une petite fille de 8 ans.

 
Les insurgés ont à plusieurs reprises attaqué au mortier le centre de la capitale à partir de certains quartiers périphériques où ils sont retranchés.

Mercredi, deux tirs au mortier se sont abattus sur la Banque centrale de Syrie, et une semaine plus tôt, un tir avait frappé le consulat d’Irak, tuant une femme.

Vendredi dernier, Ahmet Uzumzu, directeur général de l’Organisation pour l’Interdiction des armes chimiques (OIAC) a appelé à un «cessez-le-feu» temporaire en Syrie, permettant aux experts d’accomplir rapidement leur mission.

À lire aussi:

Le Nobel de la Paix va à l’OIAC >>

 

L’insurrection syrienne se fractionne, les djihadistes méneront leur propre combat >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.