Une place nommée en l’honneur du Royal 22e Régiment à Saint-Jérôme

0
Le maire de Saint-Jérôme et le lieutenant-colonel Richard Jourdain avec des représentants du Régiment, de la Légion royale canadienne et des vétérans UN-NATO (Ville de Saint-Jérôme)
Le maire de Saint-Jérôme et le lieutenant-colonel Richard Jourdain avec des représentants du Régiment, de la Légion royale canadienne et des vétérans UN-NATO (Ville de Saint-Jérôme)

Pour commémorer le 100e anniversaire du Royal 22e Régiment, la Ville de Saint-Jérôme a adopté une résolution afin de rendre honneur à ce groupe de l’Armée canadienne dont plusieurs membres sont jérômiens. L’espace vert public, situé au centre-ville, entre les rues Saint-Georges, Labelle et de Saint-Faustin a été nommé officiellement Place du Royal 22e Régiment, le 9 octobre.

«J’ai toujours pensé comme maire que les élus avaient un devoir de mémoire. J’ai donc l’honneur de vous informer que ce parc, au centre même de notre communauté, visible chaque jour par des milliers de personnes, portera désormais le nom de Place du Royal 22e Régiment», a déclaré le maire de Saint-Jérôme, Marc Gascon.

Devant des représentants du Régiment, de la Légion royale canadienne et des vétérans UN-NATO, le maire de Saint-Jérôme a ensuite remis la résolution officialisant cette nomination au lieutenant-colonel, Richard Jourdain qui commande le 4e Bataillon du Royal 22e Régiment.

Le Royal 22e Régiment a occupé les bureaux de l’ancien manège militaire de 1964 à 1995. Plusieurs Jérômiens ont servi et font toujours partie de ce regroupement.

Rappelons qu’un camp militaire a vu le jour à Saint-Jérôme en 1940. Des milliers de soldats se sont ainsi entraînés à Saint-Jérôme. Plusieurs ont gravi les échelons dans la hiérarchie, dont le lieutenant-colonel Paul Brosseau. Il a également contribué à fonder la filiale jérômienne de la Légion royale canadienne à Saint-Jérôme en 1946. C’est pour perpétuer ce passé militaire, cette implication jérômienne, que la Ville de Saint-Jérôme a tenu à rendre hommage au Royal 22e Régiment par la nomination d’une place officielle.

«Le Régiment tient à mettre en valeur de manière tangible les liens que nous entretenons avec la communauté jérômienne avec laquelle nous avons développé et avons su créer une réelle relation de proximité. Dans cette optique, le 4e Bataillon du Royal 22e Régiment souhaite pour sa part immortaliser le lien qui l’unit encore à la population jérômienne», a ajouté le lieutenant-colonel, Richard Jourdain. Impliqué grandement au sein du Royal 22e Régiment, M. Jourdain est également bien connu à Saint-Jérôme en tant que directeur adjoint de l’école secondaire Cap-Jeunesse.

100 ans de patrimoine militaire francophone

Né dans la tourmente de la Première Guerre mondiale, le Royal 22e Régiment est décrété par le gouvernement canadien le 21 octobre 1914. Il s’agit alors du premier et seul bataillon d’infanterie francophone à servir son pays à l’étranger. Après 100 ans de participations dans les conflits armés, les missions de paix et le soutien auprès de la population, le Régiment a acquis ses lettres de noblesse auprès de la population québécoise et canadienne-française tout en participant au rayonnement des Forces armées canadiennes.

Au cours de la prochaine année et jusqu’en novembre 2014, différentes activités seront organisées partout au Québec pour souligner les 100 ans du Royal 22e Régiment.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.