WikiLeaks diffuse les premières vidéos de Snowden depuis le début de son exil (VIDÉOS)

0
Capture d'écran d'Edward Snowden du 6 juin 2013 lors de son interview au quotidien britannique The Guardian (Photo: capture/The Guardian)
Capture d’écran d’Edward Snowden du 6 juin 2013 lors de son interview au quotidien britannique The Guardian (Archives/capture/The Guardian)

WikiLeaks a diffusé ce qu’il présente comme les première vidéos d’Edward Snowden depuis qu’il est exilé en Russie et dans lesquelles, notamment, l’ex-consultant du renseignement américain met en garde contre les dangers visant la démocratie.

Cette semaine, rapporte Wikileaks, le site qui a publié des centaines de milliers de câbles diplomatiques confidentiels que lui avait fait parvenir le soldat américain Bradley Manning, depuis condamné pour espionnage, Edward Snowden a reçu le Prix de l’Intégrité de la Sam Adams Associates pour l’intégrité dans le renseignement.

Les vidéos montrent Edward Snowden qui reçoit le 9 octobre le prix des mains de l’ex-agent de la CIA Ray McGovern.


(Vidéo: WikiLeaks)

«Sam Adams Associates est fière d’honorer la décision de M. Snowden d’écouter sa conscience et donner la priorité au bien commun sur les préoccupations au sujet de son propre personnel avenir personnel», déclare à cette occasion Ray McGovern.

«Nous sommes confiants que d’autres […] suivront son exemple pour éclairer les coins sombres et exposer les crimes qui mettent nos droits civils comme citoyens libres en péril …. Tout comme le soldat Manning et Julian Assange ont exposés la criminalité avec des preuves documentaires, […] Edward Snowden a percé un épais nuage de tromperie», a-t-il ajouté.

En recevant son prix, Edward Snowden a souligné pour sa part que l’espionnage tous azimuts qu’il a dénoncé était «très éloigné» de programmes légitimes.

«Il s’agit d’une sorte de vaste filet qui place sous surveillance des populations entières», a-t-il dit.

«Dans le monde entier, les gens réalisent que ces programmes ne nous donnent pas plus de sécurité, ils affaiblissent nos économie, nos pays, ils limitent notre liberté d’expression, de penser, de vivre et d’être créatif, d’avoir des relations, de nous associer librement», a déclaré l’ex-consultant du renseignement américain.


Edward Snowden sur le manque de transparence des gouvernements (Vidéo: WikiLeaks)

Étaient également présents à la cérémonie la journaliste WikiLeaks Sarah Harrison qui a amené Snowden de Hong Kong à Moscou et a obtenu son asile, ainsi que les précédents lauréats du prix de l’association, tous des dénonciateurs du gouvernement américain: Thomas Drake (ex-NSA), Jesselyn Raddack (ex-Department of Justice) et Coleen Rowley (ex-FBI).

À lire aussi:

Le père d’Edward Snowden est arrivé en Russie pour voir son fils >>

 

Un site russe publie une photo présumée d’Edward Snowden >>

 

Edward Snowden toujours en danger, même en Russie >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.