Déclaration du général Lawson, chef d’État-major du Canada, à l’occasion du jour du Souvenir

1
Tom Lawson se dit confiant du futur travail qu'accomplira le lieutenant-général Hainse à la tête de l'Armée canadienne (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Tom Lawson se dit confiant du futur travail qu’accomplira le lieutenant-général Hainse à la tête de l’Armée canadienne (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le général Tom Lawson, chef d’état-major de la Défense, a fait une déclaration suivante aujourd’hui à l’occasion du Jour du Souvenir, nous la reproduisons ici intégralement.

Le 11 novembre, nous soulignons les sacrifices et les gestes héroïques empreints d’altruisme de ceux qui ont noblement servi le Canada – des hommes et femmes qui ont laissé derrière eux leur maison et tout ce qui leur était familier pour se battre au nom de leur pays et au nom des valeurs de ce pays dans l’espoir de créer un monde plus sûr et plus pacifique.

Nous nous souvenons de nos disparus et de leurs proches. Nous nous souvenons de ceux qui ont été blessés, physiquement ou mentalement, de tous nos vétérans et des membres de leur famille, qui les ont aidés à continuer. Nous nous souvenons des sacrifices et des exploits immenses réalisés au cours de la Grande Guerre et de la Deuxième Guerre mondiale. Et, en cette année des vétérans de la guerre de Corée, nous rendons également hommage aux 26 000 Canadiens qui ont servi durant cette guerre, et aux 516 d’entre eux qui ne sont pas rentrés au pays.

Nous avons aussi une pensée pour ceux qui ont pris le flambeau et qui continuent de combattre et de servir le Canada et les Canadiens au pays et en mission partout dans le monde. Nous pensons à ceux qui ont servi dans le cadre d’opérations de sécurité maritime dans le Golfe, et à ceux qui ont fourni du transport aérien aux forces françaises qui combattaient les extrémistes au Mali. Nous pensons à ceux qui ont accompli des tâches ardues ici, au pays, qu’il s’agisse de mener des opérations d’affirmation de la souveraineté dans l’Arctique, de participer à l’intervention de secours lors des inondations en Alberta ou de porter assistance aux Canadiens en détresse dans le cadre de missions de recherche et de sauvetage à l’échelle de notre vaste territoire. Nous pensons à ces militaires et à tant d’autres qui ont répondu à l’appel, qui s’entraînent et se préparent, qui sont séparés de leur famille et qui représentent les Canadiens avec professionnalisme et distinction, jour après jour, année après année.

Par ailleurs, c’est cette année que sera célébrée la dernière cérémonie du jour du Souvenir en Afghanistan. Il est peut-être à propos de profiter de l’occasion pour réfléchir sur notre mission là-bas et rendre hommage à tous ceux qui y ont servi, à ceux qui y ont subi des blessures et à ceux qui ont consenti le sacrifice ultime au service du Canada.

Plus de 40 000 militaires des Forces armées canadiennes ont servi en Afghanistan au cours des douze dernières années. Durant cette période, l’Afghanistan s’est transformée pour le mieux et le Canada y est pour beaucoup. De notre tout premier déploiement, à la suite des attentats du 11 septembre, où nous avons chassé Al-Quaïda du pays, à la contribution vitale apportée par nos militaires pour sécuriser Kaboul de 2003 à 2005, en passant par le travail accompli pour combattre les insurgés et entraîner les forces afghanes à Kandahar et notre actuelle mission d’instruction et de mentorat à Kaboul – nous avons véritablement contribué à changer le cours des choses, et les Canadiens peuvent en être fiers.

Grâce à l’expérience acquise dans le cadre des opérations menées en Afghanistan et ailleurs dans le monde, nos Forces armées canadiennes sont plus avisées, plus expérimentées et plus aptes, et elles demeurent tout aussi déterminées à défendre le Canada et les Canadiens en tout temps et en tout lieu, selon les instructions du gouvernement du Canada.

Encore une fois en ce jour du Souvenir, les militaires canadiens – soldats, marins, aviateurs et militaires des forces spéciales, hommes et femmes, actifs ou à la retraite – se joindront à leur concitoyens canadiens dans le cadre de cérémonies tenues ici au pays, et partout dans le monde. Ensemble, nous nous souviendrons de ceux qui sont partis avant nous. Nous nous souviendrons d’eux.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire