Égypte: 14 femmes membres des Frères musulmans condamnées à la prison

0
96
Une Égyptienne tient le portrait du président déposé, lors d'une manifestation pro-Morsi au Caire le 4 juillet 2013 (Photo: Mahmoud Khaled/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Une Égyptienne tient le portrait du président déposé, lors d'une manifestation pro-Morsi au Caire le 4 juillet 2013 (Photo: Mahmoud Khaled/AFP)
Une Égyptienne tient le portrait du président déposé, lors d’une manifestation pro-Morsi au Caire le 4 juillet 2013 (Archives/Mahmoud Khaled/AFP)

Elles sont 14 femmes appartenant à la confrérie des Frères musulmans, de l’ancien président islamiste Mohamed Morsi, a avoir été condamnées mercredi à 11 ans de prison pour appartenance à une organisation terroriste.

Six hommes, présentés comme des dirigeants de la confrérie, ont également été condamnés à 15 ans de prison ce même jour. Ils étaient accusés d’avoir incité ces femmes à couper des axes importants d’Alexandrie lors de violences survenues le 31 octobre en marge de manifestations réclamant le retour de M. Morsi, seul chef d’État jamais élu démocratiquement en Égypte.

Ce dernier et les principaux dirigeants de sa confrérie des Frères musulmans sont eux aussi détenus et poursuivis en justice. Plus de 2.000 de ses partisans sont derrière les barreaux et des dizaines ont déjà été condamnés, dont au moins un à la prison à perpétuité.

M. Morsi a été destitué et arrêté le 3 juillet, l’armée invoquant les millions de manifestants descendus dans la rue trois jours plus tôt pour exiger le départ de celui qu’ils accusaient de vouloir islamiser à marche forcée la société.

Depuis, les nouvelles autorités affirment régulièrement mener une guerre contre le terrorisme et réprime dans le sang les manifestants pro-Morsi. Le 14 août, soldats et policiers avaient dispersé des milliers de manifestants faisant plus de 600 morts selon un bilan officiel.

À lire aussi:

Égypte: 12 manifestants pro-Morsi condamnés à 17 ans de prison chacun >>

 

Égypte: des islamistes manifestent avant le procès de l’ex-président Morsi >>

 

L’Égypte retire les Frères musulmans de la liste des ONG autorisées >>