Le Canada et le Chili poursuivront leur efforts communs pour développer l’armée guatémaltèque

0
Le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson, a rencontré Rodrigo Hinzpeter, ministre de la Défense nationale du Chili, pour une réunion bilatérale sur les relations entre le Canada et le Chili en matière de défense le 23 novembre 2013, au cours du Forum d’Halifax sur la sécurité internationale 2013, à Halifax, en Nouvelle-Écosse (Caporal Anthony Chand, Formation Imaging Services).
Le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson, a rencontré Rodrigo Hinzpeter, ministre de la Défense nationale du Chili, pour une réunion bilatérale sur les relations entre le Canada et le Chili en matière de défense le 23 novembre 2013, au cours du Forum d’Halifax sur la sécurité internationale 2013, à Halifax, en Nouvelle-Écosse (Caporal Anthony Chand, Formation Imaging Services).

En marge du Forum d’Halifax sur la sécurité internationale, le ministre de la Défense, Rob Nicholson, et son homologue chilien, Rodrigo Hinzpeter, ont réitéré lors d’une rencontre bilatérale leur engagement à développer l’armée guatémaltèque et à lancer de nouvelles initiatives en Amérique centrale et dans les Caraïbes.

Des dirigeants du monde entier participent du 22 au 24 novembre à la cinquième édition du Forum sur la sécurité internationale à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pour y discuter des défis de sécurité auxquels sont confrontés les démocraties et le Forum est aussi l’occasion de nombreuses rencontres bilatérales.

Les ministres canadien et chilien ont ainsi fait le point sur la croissance constante des liens qui unissent les deux pays en matière de défense depuis la signature, l’an dernier, du protocole d’entente Canada-Chili sur la coopération en matière de défense.

«Les échanges et les exercices conjoints, la coopération en matière d’instruction militaire, les visites de hauts gradés et les discussions régulières entre les membres du personnel des deux forces militaires témoignent du dynamisme de la relation qui unit les deux pays en matière de défense.», dit le communiqué du ministère canadien de la Défense qui fait état de cette rencontre bilatérale.

Les deux ministres, qui se sont félicité de leur collaboration en Amérique centrale et réitéré leur engagement à lancer de nouvelles initiatives conjointes de développement des capacités dans la région, ont souligné dans leur déclaration commune après leur réunion que, «S’appuyant sur 70 ans de liens diplomatiques et sur une solide relation en matière de défense, le Canada et le Chili ont uni leurs efforts récemment pour contribuer à accroître la capacité des forces armées d’Amérique centrale, qui doivent composer avec un degré de violence alarmant et avec le crime organisé transnational».

Le ministère de la Défense nationale du Canada parraine un programme de formation pilote pour des étudiants guatémaltèques à l’École d’aviation militaire des Caraïbes en Jamaïque, tandis que les forces armées chiliennes fournissent à l’École des instructeurs qui s’occupent de soutien et de mentorat en espagnol, note la déclaration commune des deux ministres.

«Nos deux pays sont préoccupés par la sécurité en Amérique centrale et dans les Caraïbes. Étant conscients que les menaces transnationales requièrent des interventions transnationales, nous nous sommes engagés à maintenir le rythme et à continuer de collaborer pour trouver des solutions aux défis propres à notre continent. Dans cet esprit, nous continuerons d’explorer les possibilités de coopération dans le développement de la capacité, terrestre oui, mais navale et aérienne aussi, de l’armée guatémaltèque», conclut la déclaration commune.

Les soldats canadiens travaillent et s’entraînent les troupes du Chili, du Brésil et même de la Colombie. Cette année, le Canada a notamment participé au Brésil du 2 au 15 novembre à un exercice aérien multinational majeur visant le développement de la coopération et la connaissance mutuelle avec 7 pays latino-américains, dont le Chili.

Toutefois, expliquait cette année le commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada, le lieutenant-général Stuart Beare, l’effort actuel du Canada se concentre surtout sur l’Amérique centrale et les Caraïbes.

D’ailleurs, en juin 2012, la Jamaïque a autorisé le Canada a construire un centre de soutien opérationnel sur son territoire.

«Nous restons connecté sur le continent, en particulier avec la capacité de renforcer nos partenariats dans le bassin des Caraïbes, le maintien d’un grand effort avec la Jamaïque, y compris au Belize et au Guatemala, en les aidant à renforcer leurs propres capacités de gérer leurs forces de sécurité dans des conditions sécuritaires», exploquait aussi le général.

Avec le Belize, le Guatemala est un territoire stratégique dans la guerre contre la drogue. Les deux pays couvrent l’ensemble de l’isthme de l’Amérique centrale, de la mer des Caraïbes à l’océan Pacifique, à la frontière du Mexique.

On estime qu’environ 80% de la cocaïne sud-américaine à destination du marché de l’Amérique du Nord transite d’une façon ou d’une autre par le territoire guatémaltèque.

Le Canada a donc tout intérêt à appuyer la formation des troupes guatémaltèques.

À lire article:

Forum d’Halifax sur la sécurité: les défis qui confrontent les démocraties >>

 

Le Canada participe au Brésil à un exercice aérien majeur avec sept pays latino-américains >>

 

Le Canada de plus en plus présent dans la lutte antidrogue en Amérique centrale >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.