Le Canada participe au Brésil à un exercice aérien majeur avec sept pays latino-américains

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le Canada participe à un exercice aérien multinational majeur visant le développement de la coopération et la connaissance mutuelle avec 7 pays latino-américains au Brésil du 2 au 15 novembre.

Deux avions CC-130J Hercules et plus de 40 membres de l’Aviation royale canadienne venant de la 8e Escadre Trenton (Ontario), de la 3e Escadre Bagotville (Québec) et de la 1re Division aérienne du Canada située à Winnipeg (Manitoba) participent en effet à l’exercice Cruzex Flight 13, un exercice multinational latino américain majeur qui se tiendra tenu à Natal, au Brésil.

Du personnel du Centre d’instruction supérieure en guerre terrestre de l’Armée canadienne, du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry et du 3e Bataillon, The Royal Canadian Regiment, participent aussi à l’exercice CRUZEX, «Cruzeiro do Sul» en portugais, qu’on pourrait traduire littéralement par «Croisière du Sud».

L’exercice «Cruzeiro do Sul» (CRUZEX) est un exercice de vol multinational organisée par l’Armée de l’ Air brésilienne. Son objectif est la formation avancée de missions communes dans les situations de guerre modernes.

CRUZEX vise également le développement de la coopération et de la connaissance mutuelle entre les armées de l’air, grâce aux expériences partagées pendant la formation.

Cette année, la septième édition de CRUZEX réunira 8 pays, un nombre record: le Canada, le Chili, la Colombie, l’Équateur, les États-Unis , le Venezuela, l’Uruguay et, bien sûr, le Brésil.

«Nous sommes honorés d’avoir été invités à participer à l’exercice Cruzex Flight 13, une activité d’entraînement internationale prestigieuse », a déclaré à ce propos le colonel David Lowthian, commandant de la 8e Escadre.

Pendant l’exercice Cruzex Flight 13, l’Aviation royale canadienne aura l’occasion d’exécuter des missions de transport basées sur des scénarios de guerre conventionnelle dans un contexte multinational, d’échanger des procédures doctrinales et d’actualiser les niveaux d’instruction des unités aériennes participantes.

L’avion CC-130J Hercules servira à transporter les membres des forces aériennes des États Unis et du Brésil qui sauteront en parachute dans un environnement tactique robuste.

«Au cours de cet exercice, notre équipe pourra valider ses connaissances et ses compétences dans un environnement multinational offrant un entraînement rigoureux», a expliqué pour sa part le lieutenant colonel Mark Goulden, commandant du 436e Escadron de transport et du détachement de l’Aviation royale canadienne.

«Des exercices comme le Cruzex Flight 13 sont très utiles, puisqu’ils nous permettent de travailler avec nos alliés dans le cadre de scénarios d’entraînement réalistes, d’échanger nos meilleures pratiques et d’apprendre ce que nous pouvons améliorer pour mieux collaborer avec les militaires des autres pays.», ajoute le lieutenant-colonel.

Outre les missions de vol tactiques, l’équipage du CC-130J Hercules participera à des discussions théoriques sur l’utilisation des lunettes de vision nocturne, «afin de renforcer nos relations avec les pays partenaires.»

Au total, plus de 2 000 militaires sont attendus pour participer à CRUZEX et les bases aériennes de Natal et Recife bases accueilleront à cette occasion 86 avions et 9 hélicoptères.

Pendant l’exercice, les aéronefs survoleront les États brésiliens de Rio Grande do Norte et de Pernambuco, très peu peuplés, ainsi que l’océan Atlantique et, outre le fait qu’il n’y aura pas de tirs réels mais que des tirs de simulation, des règles strictes seront suivies pour garantir la sécurité de la population.