Les cellules des Griffons envoyés aux Philippines proviennent de Valcartier et Borden

Le CH-146 Griffon peut transporter jusqu’à 13 personnes (2 pilotes, 1 mécanicien de bord et 10 passagers) et il a une masse maximale totale de près de 5 400 kilogrammes. Le Griffon peut atteindre une vitesse de 260 kilomètres à l’heure (ARC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le CH-146 Griffon peut transporter jusqu’à 13 personnes (2 pilotes, 1 mécanicien de bord et 10 passagers) et il a une masse maximale totale de près de 5 400 kilogrammes. Le Griffon peut atteindre une vitesse de 260 kilomètres à l’heure (ARC)
Le CH-146 Griffon peut transporter jusqu’à 13 personnes (2 pilotes, 1 mécanicien de bord et 10 passagers) et il a une masse maximale totale de près de 5 400 kilogrammes. Le Griffon peut atteindre une vitesse de 260 kilomètres à l’heure (ARC)

Les Forces armées canadiennes ont annoncé ce samedi 16 novembre l’envoi de trois hélicoptères CH-146 Griffon et de leur équipage à l’appui des activités d’aide humanitaire et des opérations de secours aux Philippines.

Deux des trois aéronefs partiront demain à partir de la Base des Forces canadiennes (BFC) Trenton à bord d’un CC-177 Globemaster III.

Les équipages de l’Aviation royale canadienne qui seront à bord des hélicoptères CH-146 dans le cadre de l’opération Renaissance sont basés au 408e Escadron tactique d’hélicoptères situé à la BFC Edmonton.

Les cellules (le fuselage et le cockpit) des appareils proviennent de la BFC Valcartier au Québec et de la BFC Borden en Ontario. Le rôle principal des hélicoptères Griffon est le transport tactique de personnel, d’équipement et de matériel.

Ces hélicoptères peuvent également remplir d’autres rôles, précise le communiqué de la Défense, notamment l’offre de transport aérien tactique à des militaires, le sauvetage de civils dans des régions éloignées du globe et l’offre d’appui lors de catastrophes naturelles. De plus, ils sont utilisés pour des missions de recherche et sauvetage et pour des opérations de surveillance et de reconnaissance, d’évacuation de sinistrés ainsi que de lutte contre la drogue.

Les hélicoptères Griffon ont joué un rôle clé dans de nombreuses missions d’aide humanitaire à l’échelle nationale et internationale, y compris lors du débordement de la rivière Rouge au Manitoba en 1997 (opération Assistance) et en 2011 (opération Forge); lors de la tempête de verglas dans l’Est du Canada (opération Récupération) en 1998; lors de la mission des Nations Unies visant à stabiliser la situation en Haïti (opération Halo) en 2004; et lors du tremblement de terre catastrophique qui a secoué Port-au-Prince (opération Hestia) en janvier 2010.

Plus récemment, des hélicoptères Griffon ont été déployés dans le cadre de l’opération Jaguar en 2011. Ils représentaient la contribution du Canada en aviation militaire et en ressources de recherche et sauvetage à l’appui de la Force de défense de la Jamaïque.

À lire aussi:

Opération RENAISSANCE: 200 Canadiens sont maintenant déployés aux Philippines >>