Les compressions des conservateurs menacent l’équilibre de vie de nos forces armées

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les conservateurs ont fait de l’équilibre budgétaire une telle obsession qu’ils sont prêts à sabrer sans compter dans les services de base offerts aux Canadiens. Au niveau de la défense nationale, ces compressions sont carrément dévastatrices. Impossible de couper plusieurs milliards dans un budget d’opération sans que ces coupures irréfléchies ne laissent de profondes cicatrices sur la qualité de vie des militaires et leurs familles. C’est d’ailleurs sans surprise que le Bureau de l’Ombudsman de la Défense nationale a constaté une importante augmentation du nombre de plaintes de familles militaires au cours des dernières années.

Dans mes fonctions de porte-parole de l’opposition officielle pour les anciens combattants, j’ai la chance de rencontrer de nombreux membres des Forces canadiennes. Chaque fois, je suis ému par la fierté, la solidarité et la persévérance des ces derniers. Pourtant, le style de vie unique de ces familles est loin d’être évident: les déménagements réguliers, les affectations soudaines et les risques quotidiens pèsent lourd sur l’unité familiale et la survie économique.

Nos soldats et leurs familles répondent à l’appel avec honneur, les conservateurs devraient en faire tout autant. Le dernier rapport de l’Ombudsman Pierre Daigle est toutefois accablant, comme si nous avions besoin d’une autre preuve que l’approche de ce gouvernement conservateur envers les membres des Forces canadiennes ne fonctionne pas.

En effet, selon les conclusions du rapport, près de 20% des logements offerts aux familles des militaires sont considérés en état lamentable, car accablés par des problèmes de moisissure, des fuites d’eau, des problèmes électriques et de plomberie, des sous-sols inutilisables, etc. De plus, la grande majorité des ces bâtiments ont été construits entre 1948 et 1960 et n’ont jamais subis de rénovations. Pire, on y retrouve parfois la présence de substances toxiques. C’est une véritable honte.

Selon l’Agence de logement des Forces canadiennes, c’est seulement près de 5% des bâtiments offerts qui sont considérés comme répondant aux besoins d’une famille moderne. C’est ça, l’engagement ferme du gouvernement pour du logement adéquat? Et quand on prend en considération la lenteur des rénovations, on peut s’attendre à ce que ces familles doivent endurer ces logements pendant des années à venir. Ce n’est pas pour rien qu’environ 85% des familles militaires choisissent de vivre à l’extérieur des bases militaires et des escadres.

La mauvaise gestion des conservateurs dans le processus d’achat militaire a forcé le ministère de la défense à sabrer dans les services essentiels de nos troupes, ce qui se reflète dans la qualité des logements offerts. Le gouvernement conservateur se doit de revoir ses engagements envers nos soldats, car aucune famille ne devrait vivre dans de telles conditions. Les Canadiens méritent mieux.

À lire aussi:

Insuffisance «chronique» de considération à l’égard des familles de militaires >>