RDC: exécutions présumées d’enfants, l’envoyée spéciale de l’ONU arrive à Kinshasa

0
Des soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (Photo: Archives/IRIN)
Des soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (Archives/IRIN)

L’UNICEF et la MONUSCO se disent «alarmés» par des allégations d’exécutions de jeunes et d’enfants à Kinshasa, où la police mène une vaste opération «coup de poing» contre les délinquants.

Le porte-parole intérimaire de la mission de l’ONU en République démocratique du Congo (MONUSO), a indiqué à des journalistes que les deux organisations ont reçus récemment des rapports faisant état de la «disparition et de l’assassinat de jeunes hommes et d’enfants dans certaines communes de Kinshasa».

«Selon les informations reçues qui sont en cours de vérification, au moins une vingtaine de personnes, dont 12 enfants, auraient été tuées. L’UNICEF et la MONUSCO demandent que des mesures immédiates soient prises par les autorités congolaises, afin de mettre fin à ces actes», a-t-il ajouté.

«Des policiers et autres agents de sécurité non autrement identifiés ont été mobilisés en vue de traquer, arrêter, torturer et parfois exécuter en public» les bandits présumés, écrit dans un communiqué le Réseau national des ONG des droits de l’Homme de la RDC (Renadhoc), qui estime à «plusieurs dizaines» le nombre de victimes.

Les rapports d’exécutions et de disparitions coïncident «avec le début de l’Opération LIKOFI (Coup de poing, en lingala), lancée le 15 novembre 2013 pour une durée de trois mois par les autorités congolaises, afin de juguler la délinquance urbaine«, a souligné le porte-parole de la Mission de l’ONU.

La police de Kinshasa a lancé cette opération pour combattre le banditisme de jeunes désœuvrés appelés kuluna, qui depuis des années volent, agressent et tuent des habitants de la capitale congolaise.

Des habitants affirment que la police s’est livrée à plusieurs exécutions de kuluna présumés, ce qu’a formellement démenti à l’AFP, le colonel Mwana Mputu, chef de la cellule médias de l’opération, soulignant au passage que s’il y avait «dérapage» il y aurait des «sanctions».

Arrivée de l’envoyée spéciale de l’ONU

Par ailleurs, l’envoyée spéciale des Nations Unies dans les Grands-Lacs, Mary Robinson, est arrivée mercredi à Kinshasa dans le cadre d’une tournée d’une semaine dans la région pour tenter de soutenir les efforts de paix dans l’Est de la RDC.

«Ses entretiens en RDC porteront sur le dialogue de Kampala» entre les délégations du gouvernement congolais et du Mouvement du 23 mars (M23), dont le bras armé a capitulé le 5 novembre, après un an et demi de rébellion au Nord-Kivu, avait expliqué à la presse plus tôt dans la journée Carlos Araujo.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.