Afghanistan: 2 roquettes visent l’ambassade américaine à Kaboul

L'ambassade américaine à Kaboul (S.K. Vemmer/Department of State)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
L'ambassade américaine à Kaboul (S.K. Vemmer/Department of State)
L’ambassade américaine à Kaboul (S.K. Vemmer/Department of State)

Deux roquettes lancées par des talibans sont tombées mercredi dans l’enceinte de la mission diplomatique des États-Unis à Kaboul, située sur Great Massood Road, entre le bâtiment de Radio Afghanistan et celui du ministère afghan de la Santé, mais sans faire de victime a indiqué l’ambassade.

Les talibans ont revendiqué ces attaques sur l’ambassade et dans un autre endroit de la ville.

«Vers 6h40 à Kaboul, environ deux séries de tirs indirects ont eu un impact sur l’enceinte de l’ambassade américaine», a déclaré la mission américaine par voie de communiqué, précisant toutefois qu »«Aucun Américains ne manque à l’appel» et qu’il n’y a eu aucun blessé, mais ces attaques illustrent les problèmes de sécurité dans la capitale afghane.

Les tirs de mortier ont déclenché les sirènes et les appels aux abris lancés par des hauts-parleurs dans l’ambassade, un bâtiment fortifié situé au centre de Kaboul.

Le bâtiment de l’ambassade est fermée au public les 24 et 25 décembre, pendant le congé de Noël, mais le personnel de l’ambassade, qui vit dans le même complexe que la mission diplomatique, a couru aux abris dès qu’ont retentit les sirènes.

Une autre roquette est tombée près d’une colline où sont enterrés les monarques et des membres de l’ancienne famille royale, dans un mausolée, rapporte de son côté aussi l’Agence-France-Presse, citant un porte-parole du directoire national pour la sécurité (NDS, Lutfullah Mashal .

Une roquette «a atterri près de la colline Maranjan à environ 1,6 km du palais présidentiel. Il n’y a pas eu de victimes selon les informations», a déclaré Lutfullah Mashal.

Pour leur part, dans un message envoyé à la presse, les talibans affirment au contraire avoir fait de nombreuses victimes, les insurgés exagèrent souvent l’ampleur de leurs exploits.

«Aujourd’hui, vers 6h00, quatre roquettes ont été lancées vers l’ambassade américaine à Kaboul. Toutes ont atteint leur cible et causé de nombreuses victimes», affirme le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, dans son message.

Les attaques à la roquette avaient été peu fréquentes ces dernières années à Kaboul, mais les rebelles renforcent maintenant la pression sur les États-Unis et les autorités afghanes avant les élections prévues l’année prochaine et le retrait des forces de la coalition en mars 2014.

En 2013, des attentats spectaculaires ont visé la Cour suprême, l’aéroport, des bâtiments d’agences étrangères et le palais présidentiel.

*Avec AFP