Après 2014, le Canada compte continuer à soutenir l’Afghanistan

0
La capitaine Sayeda Qeam dit craindre pour sa carrière au départ des troupes étrangères(Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
La capitaine Sayeda Qeam dit craindre pour sa carrière au départ des troupes étrangères(Archives/ Nicolas Laffont/45eNord.ca)

À la veille du retrait des troupes de l’OTAN en mars 2014, le Canada assure qu’il continuera à soutenir les efforts de paix en Afghanistan pour que ce pays ne redevienne pas un foyer de terrorisme mnaçant la sécurité mondiale.

La ministre d’État (Affaires étrangères et consulaires), Lynne Yelich, a conclu hier une visite à Kaboul, au cours de laquelle elle a réitéré l’engagement continu du Canada à soutenir les efforts de l’Afghanistan pour réaliser la paix et la prospérité à long terme et à veiller à ce que le pays ne redevienne pas un foyer de terrorisme mettant en péril la sécurité mondiale.

Su côté canadien, on a beaucoup parlé de la mission de formation qui s’achève en 2014 et qui avait suivi la mission de combat qui, pour le Canada, s’est erminée en 2011, mais toutes les menaces ne sont pas disparues.

En 2001, alors que le pays était encore aux mains des talibans, l’intervention en Afghanistan à laquelle le Canada a participé dès le début s’inscrivait dans la « guerre contre le terrorisme » déclarée par l’administration Bush à la suite des attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington.

Le but de la colalition était alors de capturer Oussama Ben Laden, détruire l’organisation Al-Qaïda qui possédait des bases dans le pays avec la bénédiction des talibans, et renverser ces derniers.

Depuis, après bientôt 13 ans de présence en Afghnanistan, chassés du pouvoir en 2001, ont regagné du terrain, contrôlenet encore des parties du territoire afghans et menacent les progrès qu’a pu réaliser le pays avec l’aide de la coalition.

L’objectif du Canada aujourd’hui est encore d’aider les Afghans à reconstruire leur pays pour qu’il soit viable et mieux gouverné, plus stable et plus sûr, et qu’il ne redevienne jamais une terre d’accueil pour les terroristes, a déclaré cette semaine le ministère canadien des Affaires étrangères.

Dans cette optique, précise le ministère, le Canada s’est engagé à verser 330 millions de dollars pour soutenir les Forces de sécurité nationales afghanes (FSNA) et 227 millions de dollars pour l’aide au développement entre 2014 et 2017.

«Je suis reconnaissante de l’occasion qui m’a été donnée d’effectuer une visite en Afghanistan, un pays où le Canada est fier d’avoir envoyé des troupes et où il a travaillé sans relâche à vaincre le terrorisme et à améliorer la situation du peuple et sa sécurité, a déclaré la ministre Yelich. En mettant à profit les forces et les réalisations de la dernière décennie, le Canada continuera d’appuyer les efforts déployés pour bâtir un avenir meilleur pour tous les Afghans.»

Au cours de sa visite, la ministre Yelich a rencontré des députées afghanes et des membres de la société civile pour discuter des élections présidentielles et provinciales de 2014 et des droits de la personne. Le Canada, dit le communiqué des Affaires étrangères sur la visite, est déterminé à promouvoir et à protéger la situation des femmes et des filles en Afghanistan, «l’apport de celles-ci étant indispensable au développement des collectivités et au progrès du pays.»

La ministre Yelich a donc réitéré l’engagement du Canada à l’égard de la promotion des droits démocratiques des femmes et a annoncé que le Canada versera plus de 1,8 million de dollars pour deux projets qui aideront à rendre le processus démocratique plus légitime et inclusif lors des élections afghanes de 2014.

«La légitimité des élections présidentielles et provinciales de 2014 est essentielle à l’avenir de la démocratie en Afghanistan», a affirmé la ministre Yelich. Le Canada est heureux d’appuyer les efforts que déploie le peuple afghan pour faire entendre sa voix lors des prochaines élections — en particulier la voix des femmes, qui ont traditionnellement été tenues à l’écart des processus décisionnels. »

La ministre a aussi visité la Mission de formation canadienne en Afghanistan, où elle a rencontré le dernier groupe des membres des Forces armées canadiennes à offrir de la formation et du mentorat aux Forces de sécurité nationale afghanes (FSNA), au moment où la mission militaire du Canada est sur le point de se terminer.

Les militaires canadiens ont accompli leur mission, ce sera maintenant aux politiques de faire leur travail, ici et en Afghnaistan.

À lire aussi:

Opération ATTENTION: bientôt mission accomplie, dit le lieutenant-général Beare >>

 

Le compte à rebours du retrait canadien d’Afghanistan s’accélère >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.