C’est définitif: le QG de la Défense sera consolidé au Complexe Carling

Le Complexe Carling, à Ottawa, qu'occupait jadis Nortel et que le gouvernement canadien a acquis en 2010 au coût de 150 Millions $ (TPSG)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le Complexe Carling, à Ottawa, qu'occupait jadis Nortel et que le gouvernement canadien a acquis en 2010 au coût de 150 Millions $ (TPSG)
Le Complexe Carling, à Ottawa, qu’occupait jadis Nortel et que le gouvernement canadien a acquis en 2010 au coût d’un peu plus de 200 Millions $ (TPSG)

La décision est maintenant officielle et définitive: le quartier général de la Défense nationale, présentement éparpillé sur une quarantaine de bureaux dans la capitale fédérale, sera consolidé au Complexe Carling, à Ottawa, dans l’édifice qu’occupait jadis Nortel et que le gouvernement canadien a acquis en 2010 au coût d’un peu plus de 200 Millions $.

Selon le gouvernement, cette consolidation devrait représenter une économie nette de plus de 900 millions de dollars pour les contribuables.

La ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Diane Finley, et son collègue de la Défense, Robert Nicholson, ont annoncé aujourd’hui la consolidation du quartier général du ministère de la Défense nationale (MDN) au complexe Carling. Cette mesure permettra de réaliser des économies nettes de 750 millions de dollars pour le coût des locaux sur une période de 25 ans ainsi que des économies supplémentaires de 160 millions de dollars au MDN découlant d’un évitement de coûts, affirme Ottawa.

«La consolidation réduira le nombre actuel d’emplacements occupés par le MDN de 40 bureaux à sept principaux emplacements et permettra de réaliser en 25 ans des économies nettes de 750 millions de dollars», a déclaré la ministre Finley. «L’analyse approfondie des besoins du MDN effectuée depuis l’achat nous a permis de trouver des économies supplémentaires par rapport à l’estimation initiale et d’offrir ainsi le meilleur rapport qualité-prix aux contribuables canadiens.»

Les bureaux de la Défense nationale dans la région de la capitale fédérale avant et après la consolidation du QG de la Défense au Complexe Carling (TPSGC)

Le bureau de l’Ombudsman de la Défense, ainsi que le bureau des plaintes de la police militaire resteront toutefois au centre-ville de la capitale fédérale.

Le projet a été examiné attentivement par deux tiers indépendants, Ernst & Young et Altus, qui ont appuyé cette consolidation, souligne le communiqué de Travaux publics Canada qui annonce cette décision.

Dans son rapport, Altus Group Limited conclut, souligne le ministère, qu’«Il y a des arguments solides à l’égard de la consolidation, fournissant le meilleur rapport qualité/prix pour la Couronne.»

«C’est une étape importante du renouvellement du MDN», a déclaré pour sa part le ministre Nicholson. «Les économies réalisées par la Défense par suite du regroupement permettront d’appuyer les efforts visant à réinvestir dans les services de première ligne par opposition aux frais généraux dans le cadre du renouvellement.»

Grâce à un investissement ponctuel de 506 millions de dollars sur une période de six ans pour le réaménagement, dit le gouvernement canadien, «on s’attend à ce que l’occupation du complexe Carling par le MDN produise des économies nettes de 750 millions de dollars sur une période de 25 ans, comparativement au maintien du statu quo dans des locaux loués.»

La Défense nationale et Services partagés Canada, qui gère l’infrastructure de technologie de l’information (TI) de 43 ministères et organismes du gouvernement fédéral, financeront le projet à même leurs ressources internes sans avoir recour à des fonds additionnels.

Le MDN réalisera des économies supplémentaires de 160 millions de dollars, dit le communiqué de Travaux publics canada publié aujourd’hui,« en évitant des coûts par la réduction des dépenses administratives et des frais généraux par suite du regroupement de 8 500 employés à un seul emplacement».

Le projet débutera ce mois-ci et sera réalisé en trois phases; le personnel du MDN et des Forces armées canadiennes commenceront à déménager au complexe Carling à la fin de 2015 et le projet devrait être terminé en 2019.

À lire aussi:

La Défense nationale annonce un «ambitieux» plan pour réduire ses coûts administratifs >>