Chine: 16 morts dans de nouvelles violences au Xinjiang

0
Le Xinjiang, vaste région musulmane en Chine, est étroitement surveillée par les autorités  (Archives/Peter Parks/AFP/Getty Images)
Le Xinjiang, vaste région musulmane en Chine, est étroitement surveillée par les autorités (Archives/Peter Parks/AFP/Getty Images)

Dans la région du Xinjiang, 16 personnes dont deux policiers sont mortes au cours d’une opération policière, moins de deux mois après un attentat au coeur même de Pékin, imputé par les autorités à des extrémistes de cette région musulmane. 

Le site d’information Tianshannet – contrôlé par les autorités locales – indique que des policiers étaient venus procéder à des interpellations de plusieurs suspects, dimanche, non loin de la ville de Kashgar, dans le canton de Shufu, lorsqu’ils ont été attaqués par des «malfrats» armés de couteaux et d’explosifs.

Un porte-parole d’une organisation en exil de défense des Ouïghours – musulmans turcophones qui forment la première ethnie du Xinjiang – a rejeté catégoriquement cette version des faits, indiquant que selon lui, des policiers armés ont fait irruption dans une maison où s’étaient réunis des Ouïghours.

«Selon les nouvelles règles en vigueur au Xinjiang, les policiers ont le droit de tirer en premier», a déclaré à l’AFP ce porte-parole, qui précise que 14 Ouïghours ont été tués et deux autres arrêtés.

Il n’est cependant pas possible de vérifier ces faits, les autorités chinoises restreignant fortement les possibilités pour la presse étrangère de travailler au Xinjiang, où les liaisons téléphoniques sont souvent coupées dans les zones en proie à des troubles.

La région du Xinjiang est régulièrement le théâtre de violences en raison des fortes tensions entre l’ethnie majoritaire des Han et les Ouïghours. Ces derniers se disent victimes d’une politique répressive à l’encontre de leur religion, leur langue et leur culture.

Les autorités accusent invariablement de «terrorisme» les militants ouïghours.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.