Les pilotes du Québec et de l’Alberta sont prêts à escorter le Père Noël

3

La Région canadienne du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD), est prête à suivre les déplacements du Père Noël et à l’escorter pendant sa visite annuelle au Canada.

Le lieutenant-colonel Darcy Molstad et le capitaine Sébastien Gorelov du 425e Escadron d’appui tactique à la 3e Escadre Bagotville, au Québec, entameront la mission d’escorte en accueillant le Père Noël la côte de Terre-Neuve-et-Labrador.

Puis, quand le père Noël atteindra le centre transversal du pays, près de la frontière entre l’Ontario et le Manitoba, le capitaine Cohen et le capitaine Kilroy, du 409e Escadron d’appui tactique à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, prendront la relève pour la traversée de l’ouest du Canada.

La nouvelle version du site Web NORAD sur la piste du père Noël vient d’être officiellement lancée dimanche 1er décembre.

Comme par les années passées, des caméras spéciales du NORAD, les «SantaCams», installées partout dans le monde, prendront des photos du père Noël et de son traîneau, et le filmeront pendant qu’il fera le tour du monde.

Ces caméras transféreront instantanément les photos et les vidéos pour permettre aux enfants partout dans le monde de suivre le trajet du père Noël le 24 décembre sur le site du NORAD, à www.noradsanta.org.

Et les informations seront présentées en français, en anglais, en espagnol, en allemand, en italien, en japonais, en portugais et en mandarin!

Conformément à la démarche établie par le NORAD en 1955, le centre des opérations du Secteur de défense aérienne du Canada, situé à la 22e Escadre à North Bay, en Ontario, informera le NORAD lorsque ses radars détecteront le père Noël à l’approche de l’espace aérien nord-américain.

Le NORAD, organisme binational du Canada et des États-Unis, est chargé de mener des missions d’avertissement et de contrôle de l’espace aérien nord-américain.

Le NORAD en est arrivé èa suivre ainsi les déplacements du Père Noël lorsque, en 1955, publicité locale avait invité les enfants à téléphoner directement au père Noël.

Une erreur d’impression s’était glissé dans la publicité et, au lieu du «numéro de téléphone du père Noël», c’est celui du commandant d’équipage en poste au centre des opérations de la défense aérienne continentale qui apparaissait.

C’est ainsi qu’est née la tradition que, depuis 1958, la veille de Noël, en plus de surveiller les méchants, le NORAD suit les dépalcements et escorte le bon Père Noël.

À lire aussi:

Le NORAD est prêt à suivre la piste du père Noël >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Discussion3 commentaires