Home Monde Amériques Main dans la main, Canada et États-Unis ont espionnés ensemble

Main dans la main, Canada et États-Unis ont espionnés ensemble

0
256
Les liens entre les agences de renseignement canadienne et américaine vont bien au-delà du partage d'information, révèle un document coulé par Edward Snowden et obtenu par Radio-Canada/CBC.
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Les liens entre les agences de renseignement canadienne et américaine vont bien au-delà du partage d'information, révèle un document coulé par Edward Snowden et obtenu par Radio-Canada/CBC.
Les liens entre les agences de renseignement canadienne et américaine vont bien au-delà du partage d’information, révèle un document coulé par Edward Snowden et obtenu par Radio-Canada/CBC.

Selon de nouveaux documents d’Edward Snowden, le Canada a mis en place des postes d’espionnage et a espionné à la demande de l’Agence de sécurité nationale des États-Unis.

C’est par le biais d’un document de quatre pages, est étampé de la mention «ultrasecret» daté du 3 avril 2013, que Radio-Canada/CBC révèle les dessous d’une collaboration à double sens entre les deux pays nord-américains.

La bonne réputation du Canada à l’étranger fait en sorte que ses ambassades et ses consulats sont souvent bien situés et, surtout, moins surveillés que ceux des États-Unis.

Ainsi, à la demande de la NSA américaine, le Centre de la sécurité des télécommunications Canada (CSTC) a organisé des opérations d’espionnage à l’étranger, bien souvent à l’intérieur même des ambassades et consulats canadiens.

Le CSTC a réalisé aussi bien de la collecte, que le traitement et l’analyse des renseignements, incluant l’installation de postes d’écoute à la demande des Américains.

Dans la plus récente fuite, la NSA brosse un portrait flatteur de l’agence canadienne, décrite comme une agence sophistiquée, compétente et hautement respectée.

Le document que Radio-Canada/CBC s’est procuré révèle que la NSA et le CSTC coopèrent en ciblant une vingtaine de pays hautement prioritaires, dont certains sont des partenaires commerciaux du Canada.

La collaboration entre les deux agences de renseignements nord-américaines n’est pas nouvelle et remonte même à 1949!

Cependant, les dernières révélations montrent qu’elles ont poussé leur collaboration encore plus loin que par le passé, allant jusqu’à «l’échange d’agents de liaison», ce qui laisse entendre que des agents du CSTC auraient travaillé à l’intérieur de la NSA, et vice-versa.

Cette relation étroite, les deux parties souhaiteraient même l’«étendre et [la] renforcer», dit encore le document.

Révélations erronées

Quelques heures plus tôt, le commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications du Canada (CSTC) a affirmé que plusieurs révélations récentes au sujet du réseau de surveillance du Groupe des cinq sont prises hors contexte par les médias.

Jean-Pierre Plouffe, qui est chargé d’examiner les activités du CSTC, estime que les révélations diffusées dans les médias sont souvent erronées.