Marijuana médicale: quelles sont les règles à la Défense nationale?

Plant de cannabis (Photo: Wiki Commons)
Plant de cannabis (Photo: Wiki Commons)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Plant de cannabis (Photo: Wiki Commons)
Plant de cannabis (Archives/Wiki Commons)

Alors qu’un policier de la Gendarmerie royale du Canada se plaignait en novembre de ne pas pouvoir fumer de la marijuana médicale en uniforme, 45eNord.ca s’est intéressé aux règles existantes au sein du monde militaire.

En 2009, alors que 26 vétérans recevaient le soutien du Programme d’accès à la marijuana à des fins médicales, dix l’utilisaient pour traiter leur syndrome de stress post-traumatique malgré un avis contraire du ministère.

Une directive datant de 2007, envoyée aux médecins des Forces canadiennes, stipulait clairement qu’il leur était interdit d’aider les patients [membres actifs des Forces] à obtenir de la marijuana.

En raison d’un «manque de lignes directrices fondées sur des données probantes» concernant l’utilisation de la marijuana médicale et «l’incapacité de doser de façon fiable la marijuana à usage médical», les Forces canadiennes ne seront pas autorisées à distribuer ou payer pour de la marijuana à usage médical, conformément à la directive. Toutefois, les médecins des Forces canadiennes peuvent orienter les patients vers des spécialistes civils.

De nos jours, le Groupe des Services de santé des Forces canadiennes dit ne pas être au courant d’une utilisation de la marijuana à des fins médicales par un de ses membres.

Une nouvelle directive des Forces armées canadiennes publiée en mai 2013 indique que les membres qui reçoivent la permission d’utiliser la marijuana médicale doivent informer le chirurgien de leur base ou escadron dès que possible.

Une fois qu’une telle divulgation est faite, des restrictions doivent être appliquées, et incluent de ne pas conduire de véhicules du ministère de la Défense nationale, l’utilisation d’armes et la participation à des opérations.

«La marijuana à des fins médicales reste controversée et manque de preuves médicales définitive», est-il écrit dans la directive.

Anciens combattants Canada est cependant d’accord pour payer de la marijuana médicale, à la seule condition qu’elle soit achetée auprès du fournisseur de Santé Canada, Prairie Plant Systems.

MAIS, car il y a toujours un mais; il faut noter que le Programme d’accès à la marijuana à des fins médicales prendra fin le 31 mars 2014. Cette date marquera également l’expiration de toutes les autorisations de possession, licences de production à des fins personnelles et licences de production à titre de personne désignée.

À compter du 1er avril 2014, l’accès légal à la marijuana à des fins médicales se fera uniquement par l’entremise des producteurs autorisés en vertu du nouveau Règlement sur la marijuana à des fins médicales, même si vous détenez une autorisation de possession ou une licence de production à des fins personnelles dont la date d’expiration est postérieure à cette date.

Finalement c’est assez simple à comprendre: à moins de faire comme certains, abstenez-vous le plus possible!