Soudan du Sud: Ottawa retire tout son personnel

27
Temps de lecture estimé : 3 minutes
131227-canada-soudan-sud-drapeau
Le Canada a annoncé le retrait de tout son personnel du Soudan du Sud en raison de la crise actuelle.

Le Canada a annoncé vendredi avoir autorisé l’ensemble de son personnel consulaire et des personnes à charges à quitter le Soudan du Sud pour des raisons de sécurité et a donc suspendu provisoirement ses activités à son bureau à Juba.
– – –
Mise à jour du 27 décembre 2013, à 21h00:

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jean-Bruno Villeneuve, a précisé à 45eNord.ca que la mission canadienne à Juba compte normalement quatre Canadiens. Il a également indiqué qu’il n’était pas prévu de rapatrier les 12 membres des Forces armées canadiennes qui travaillent comme officiers d’état-major et officiers de liaison au sein de la MINUSS.
– – –

Cette annonce intervient quelques jours seulement après avoir autorisé son personnel «non-essentiel» à quitter le pays.

La ministre d’État aux Affaires étrangères et consulaires, Lynne Yelich a précisé que le chef de bureau du Canada à Juba travaillera «provisoirement dans les locaux du haut-commissariat du Canada à Nairobi, au Kenya, jusqu’à ce que des mesures appropriées aient été mises en place pour répondre à l’évolution du contexte opérationnel».

Ce pays d’Afrique est secoué depuis deux semaines par des actes de violence meurtrière interethniques qui auraient fait des centaines de morts et forcé le déplacement de dizaines de milliers de personnes.

Le conflit armé avait éclaté le 15 décembre entre les forces de Riek Machar et du président Salva Kiir, déchirant le plus jeune État de la planète, indépendant depuis 2011 après une longue guerre civile contre le Soudan. MM. Kiir et Machar, habitués à la longue guerre d’indépendance (1983-2005), utilisent les combattants de leur communauté respective – Dinka pour Salva Kiir et Nuer pour Riek Machar.

Depuis le 18 décembre, le gouvernement du Canada recommande aux Canadiens de quitter le Soudan du Sud.

Jusqu’à présent, 76 citoyens canadiens ont pu être évacués grâce à des vols militaires et des vols nolisés de pays alliés vers des pays où ils sont en sécurité. En outre, 52 autres Canadiens ont quitté le Soudan du Sud à bord de vols commerciaux ou privés.

Voici les recommandations du ministère des Affaires étrangères:

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD) recommande d’éviter tout voyage dans la République du Soudan du Sud, y compris dans les régions frontalières et la ville de Juba, en raison du niveau actuel élevé de conflits armés, de violences inter-ethniques et de crimes violents. Des opérations militaires, y compris des affrontements,  ont eu lieu à Juba et dans ses environs à la mi-décembre 2013. Les conditions de sécurité sont de plus en plus instables à l’extérieur de Juba.

Pour des raisons de sécurité, le MAECD a autorisé le départ temporaire de tout son personnel ainsi que des personnes à charges. On vous recommande fortement de quitter le pays maintenant par des moyens de transport commerciaux. Vos chances de quitter pourraient s’amoindrir si les conditions de sécurité continuent à se dégrader. L’aéroport de Juba est ouvert, cependant très peu de vols en partent. La route reliant Juba à l’Ouganda est ouverte ainsi que le poste frontalier.

Si vous choisissez de rester au pays malgré cet avertissement, minimisez vos déplacements, assurez-vous que vos documents de voyage sont en règle et tenez-vous au courant des dernières nouvelles. Inscrivez-vous auprès du service d’Inscription des Canadiens à l’étranger et suivez attentivement les messages envoyés à travers ce service. Sachez que la capacité des représentants du Canada à fournir des services consulaires au Soudan du Sud est extrêmement limitée. Les Canadiens qui ont besoin d’une assistance consulaire d’urgence doivent contacter le Haut-commissariat du Canada à Nairobi au +254-20-366-3000 or +254-73-442-0366, ou le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa au +1-613-996-8885  ou par courriel à [email protected].