Bientôt de la pizza dans les rations militaires américaines

Le «Saint-Graal» de tout soldat déployé (Archives/BrokenSphere/Wikimedia Commons)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le «Saint-Graal» de tout soldat déployé (Archives/BrokenSphere/Wikimedia Commons)
Le «Saint-Graal» de tout soldat déployé (Archives/BrokenSphere/Wikimedia Commons)

Aux États-Unis, ils appellent cela le Saint Graal des repas prêts-à-manger pour les soldats: une pizza qui peut se conserver jusqu’à trois ans et être encore bonne à manger.

Depuis que les repas prêts-à-manger existent au début des 1980, les soldats n’ont eu de cesse de demander de la pizza dans les rations de campagne. C’est désormais chose presque faites avec des chercheurs d’un laboratoire militaire américain dans le Massachusetts qui ont réussi à mettre au point une recette qui ne nécessite ni réfrigération ni congélation.

«Vous pouvez tout simplement prendre la pizza, la laisser sur le comptoir, emballé, pour trois ans et elle serais encore comestible», a déclaré Michelle Richardson, spécialiste de l’alimentation au U.S. Army Natick Soldier Research, Development and Engineering Center.

Les scientifiques de ce laboratoire sont également responsable de l’élaboration du matériel et des vêtements qui améliore l’efficacité au combat des soldats et leur survie, mais la recherche de la pizza parfaite pour les rations est connu là-bas sous le nom de Saint-Graal.

Les efforts des scientifiques ont longtemps été contrariés en raison de l’humidité de la sauce tomate, du fromage et des garnitures qui se déplaçait vers la pâte avec le temps, ce qui avait pour résultat une pizza détrempée qui offre des conditions idéales pour le développement de la moisissure et de bactéries pathogènes.

Humectants, ajustement de l’acidité et limaille de fer

Mais les différentes recherches menées au cours de ces dernières années a finalement pu aboutir à trouver des moyens afin de prévenir l’humidité de migrer. Ces moyens incluent l’utilisation d’ingrédients appelés humectants – une substance tel que le sucre, le sel ou des sirops – qui se lient à l’eau et l’empêche de se rendre jusqu’à la pâte.

Mais cela seul ne pourrait pas faire en sorte que la pizza reste bonne pendant trois ans à une température de 27°.  Les scientifiques ont donc ajuster l’acidité de la sauce, du fromage et de la pâte afin de les rendre plus difficile à un développement de bactéries. Ils ont également ajouté la limaille de fer dans le paquet pour absorber l’air restant dans le sachet.

La plupart des soldats américains ne l’ont pas encore essayé, car elle est encore en cours d’élaboration, mais Jill Bates, qui dirige le laboratoire, a déclaré qu’elle était heureuse après avoir goûté le dernier lot de prototypes de pizzas pepperoni.

«Cela a quasiment le même goût qu’une pan pizza typique que vous vous feriez à la maison dans un four  […]. La seule chose qui manque dans cette expérience c’est qu’elle n’est pas chaude quand vous mangez. Elle est à température ambiante.»

La pizza pepperoni devrait également être disponible pour les soldats qui ne mangent pas de produits avec porc.

Sachant la relation qui existe entre les États-Unis et le Canada, la vraie question est: à quand de la pizza dans les rations militaires canadiennes? Bon appétit!