Mêmes les alliés des groupes extrémistes syriens les craignent, dit le Hezbollah libanais

Le Hezbollah chiite libanais promet la victoire contre les «takfiris», les extrémistes sunnites en Syrie (Al-Manar)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le Hezbollah chiite libanais promet la victoire contre les «takfiris», les extrémistes sunnites en Syrie (Al-Manar)
Le Hezbollah chiite libanais promet la victoire contre les «takfiris», les extrémistes sunnites en Syrie (Al-Manar)

Dans un discours où il a promis à ses partisans la victoire sur les «takfiris», Hassan Nasrallh, le chef du Hezbollah chiite libanais qui combat aux côté des forces d’Assad en Syrie a fait valoir que mêmes les alliés de ces groupes sunnites extrémistes commençaient maintenant à les craindre.

«Nous allons remporter cette bataille, si Dieu le veut […] C’est une question de temps», a lancé Hassan Nasrallah dans un discours retransmis en direct par la chaîne Al-Manar, organe de son parti».

Dans son allocution le chef du Hezbollah a souligné qu’à son avis mêmes les alliés de ces rebelles syriens en Occident et dans le monde arabe reconnaissent.

«Les nouvelles données sur le plan régional et international montrent que les pays qui ont financé et soutenu les combattants étrangers en Syrie commencent à afficher leurs craintes face à la victoire de ces groupes armés en Syrie et aux répercussions sécuritaires dangereuses du retour de ces combattants», a dit Hassan Nasrallah.

«Certains pays comme la Tunisie ont récemment décrété des lois contre tout citoyen qui va combattre en Syrie», a-t-il poursuivi «Pourquoi? Parce que ceux qui sont rentrés en Tunisie ont commis des attentats et des assassinats dans le pays».

Le chef du mouvement chiite a aussi donné l’exemple de Arabie Saoudite qui a pris des mesures récentes contre les cheikhs saoudiens qui incitent les jeunes saoudiens à aller combattre en Syrie, menaçant d’une trentaine d’années de prison les civils ou les militaires qui iraient combattre aux côtés des groupes extrémistes.

Il réaffirmé que, face aux groupes djihadistes comme l‘État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ou comme le Front Al-Nosra, qui combattent en Syrie, c’est une bataille décisive, historique […] et que son seul horizon, c’est la victoire.