Corée du Nord: de vieux missiles qui…peuvent encore faire mal!

2
Un missile sol-sol Frog-7 (Army Recognition)
Un missile sol-sol Frog-7 (Army Recognition)

Finalement, les projectiles tirés par la Corée du Nord dimanche 16 mars ne seraient pas des Scud, comme ceux du 27 février et ceux du 3 mars, mais plutôt de bons vieux missiles sol-sol FROG-7 de fabrication russe, utilisés par le Nord depuis les années 1960 et qui datent des beaux jours de la Guerre froide.

Ces missiles longs de 9,1 mètres auraient parcouru environ 70 km avant de s’écraser en mer, selon la même source et, aussi vieux soient-ils, ont mettent en danger les bateaux et avions qui croisent dans le secteur.

Le Frog-7 (nom russe: 9K52 Luna-M) est un missile balistique à courte portée de fabrication russe. Les «Frog» ne sont pas des missiles guidés et ils sont stabilisés par leur propre rotation.

Utilisé par l’URSS et les pays d’Europe de l’Est à l’époque de la Guerre froide, le FROG-7 a été depuis remplacé par le missile balistique tactique SS-21 qui a une plus grande portée (120 km) et dont le temps de réaction, la fiabilité et l’exactitude sont meilleures.

Toutefois, plusieurs pays de l’ex sphère d’influence communiste, dont la Corée du Nord, en possèdent encore.

En outre, après qu’en réponse au lancement de 25 missiles en un jour, l’administration Obama a exhorté Pyongyang à faire preuve de retenue, loin de se calmer, la Corée du Nord semble plutôt prête à récidiver.

Les lanceurs mobiles ayant servi à tirer hier 25 missiles sont en effet restés en place sur la côte est de la Corée du Nord, ce qui pourrait indiquer que la Corée du Nord s’apprête à tirer de nouveaux projectiles, rapporte l’agence sud-coréenne Yonhap, citant une selon une «source militaire anonyme».

Séoul a donc augmenté sa vigilance depuis les tirs de dimanche, les derniers d’une série de tirs de missiles en réponse aux exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington, dit l’agence sud-coréenne.

«Environ dix lanceurs mobiles sont visibles [sur des images satellites]près de Wonsan dans la province du Kangwon, où le Nord a tiré hier ses missiles à courte portée», aurait déclaré sa source. «L’armée surveille de près [l’armée nord-coréenne] pour se préparer à d’éventuels tirs additionnels.»

Un porte-parole du ministère de la Défense sud-coréen, Kim Min-seok, cité par l’agence sud-coréenne, a également condamné Pyongyang pour n’avoir pas prévenu ses voisins et pour avoir mis en danger des bateaux et avions civils. «La Corée du Nord doit arrêter de faire monter la tension et de multiplier les provocations qui inquiètent les nations avoisinantes.», a-t-il ajouté.

Ces tirs de missiles interviennent deux jours après que la Commission nationale de défense nord-coréenne a menacé de démontrer sa capacité de dissuasion nucléaire en réponse aux hostilités nord-américaines.

Les autorités sud-coréennes craignent aussi maintenant que leur voisin du Nord soit prêt à mener un quatrième essai nucléaire bien qu’il n’y ait pas pour l’instant de signe imminent d’un prochain test. Le dernier essai nucléaire nord-coréen remonte à février 2013.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Discussion2 commentaires

  1. Les Etats Unis font tout pour amener La Corée du Nord à attaquer son voisin du sud et ainsi déclencher la 3° guerre mondiale. Ils sont là à donner des leçons à tout le monde et montrer qu'ils sont les meilleurs producteurs de films au monde. La vie humaine n'a aucun sens pour eux, même pour leurs soldats qu'ils envoient mourir pour des causes qui ne les concernent pas. Ils veulent rester toujours le gendarme du monde . Mais attention aux surprises qui font mal.