Le F-35 ne peut pas sortir sans la protection d’un autre chasseur, déclare un général américain

30
Deux chasseurs F-22 dans le ciel de l’Alaska lors de l’exercice Vigilant Eagle 2010 (Photo: US Army, Major Mike Humphreys)
Deux chasseurs F-22 dans le ciel de l’Alaska lors de l’exercice Vigilant Eagle 2010 (Archives/US Army, Major Mike Humphreys)

Le F-35, pour être efficace, doit être accompagné dans ses missions par un autre appareil, le F-22 Raptor, a déclaré un général de l »armée de l’air américaine Michael Hostage à la revue spécialisée Air Force Times, mais, problème, le F-22 n’est pas disponible pour les ventes à l’étranger en raison de sa technologie de pointe que les Américains ne veulent pas partager.

Alors, comme les F-35 qu’achèterait le Canada ne peuvent pas sortir sans leur chaperon et que le chaperon en question, le F-22 Raptor, ne nous est pas disponible, on serait censé faire quoi avec nos F-35?

C’est en effet la question que se pose le journaliste du Ottawa Citizen, David Pugliese, dans l’édition de ce vendredi 7 mars du quotidien de la capitale fédérale canadienne.

Certes, le général Michael Otage, chef du commandement du combat aérien aux États-Unis, a déclaré que le F-35 est essentiel pour l’avenir de l’armée de l’air américaine, mais il a besoin de travailler main dans la main avec le F-22 [de Lockheed Martin lui aussi]pour être vraiment efficace.

«Le F-35 n’est pas conçu comme une plate-forme de supériorité aérienne», a-t-il déclaré «Il lui faut que le F-22», sans quoi « […] la flotte de F-35 ne sera franchement pas pertinente».

Tout ça alors que le Canada a besoin d’un chasseur polyvalent et que, même si le F-22 était disponible on ne pourrait probablement pas se le payer.

En 2012, le gouvernement conservateur a stoppé le programme d’achat des F- 35 et a formé un groupe d’experts pour examiner les options pour le remplacement des avions de combat canadiens CF-18.

Ce processus est toujours en cours et bien malin celui qui pourrait dure quand il sera terminé…

Les commentaires du général font écho aux critiques qui disent que le F- 35 est principalement conçu pour frapper des cibles au sol mais n’est pas bien adapté pour le combat et les interceptions aériennes .

Un porte-parole de Lockheed Martin Canada, Mike barton, cité dans l’article du quotidien d’Ottawa, a toutefois déclaré «que le F-35 répond aux besoins de tous les pays» et que «Les commentaires du général sont un reflet de la façon dont l’US Air Force fonctionne et ne sont pas pertinentes pour le Canada.

Le F-35 de combat furtif est devenu un casse-tête politique majeur pour le gouvernement conservateur, qui avait fait un élément essentiel de sa politique de défense .

La controverse entourant l’achat des F-35 a été surtout axée sur les questions économiques, ainsi que le processus d’acquisition.

Le ministère de la Défense nationale avait annoncé à l’origine selon le projet coûterait environ 14,7 milliards, mais le vérificateur général Michael Ferguson a également publié un rapport accablant concluant que les fonctionnaires de la Défense avaient caché des informations clés au Parlement sur ​​l’achat du F-35, sous-estimé les coûts, et n’avaient pas respecté les règles appropriés.

Et voilà que maintenant, on pourrait craindre que le F-35 ne puisse «sortir qu’accompagné de son frère aîné».

Le dernier F-22 Raptor, qui n’est plus en production, a été livré à l’US Air Force en mai 2012. Il n’est plus en production. Il est, de l’aveu même de Lockheed, le seul avion de chasse à pouvoir simultanément mener des missions de combat air-air et des missions air-sol avec une quasi-impunité. selon Lockheed.

Et là, si on interprète bien ce qu’a dit le général Hostage, le coûteux F-35 se retrouverait s’il n’est pas accompagné du F-22 Raptor, ni plus ni moins que…bien cuit! Le F-35, un ordinateur volant qui a besoin de la protection d’un avion?


Le F-22 Raptor (Lockheed Martin)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Discussion30 commentaires

  1. Pourquoi le Canada n'achète-t-il pas des Rafales ? Ils ont largement démontré qu'ils étaient à la pointe, notamment ces dernières années…

  2. Jean Rouleau

    Vous avez raison et je suis d'accord avec vous. Mais la politique stupides de notre premier ministre du Canada et sa clique du partie conservateur ne pense pas malheureusement comme vous et les millions de canadiens inclus ma modeste personne pensent que le rafale serait l'avion pour le Canada.

  3. J'ai une suggestion pour le F35 arrêter la production et faites comme le chasseur de Avro débarrassez vous des plans et des avions construit et amener uniquement le cockpit de l'avion dans un musé de l'aviation

  4. le rafale aurait vraiment été une bonne alternative au f-35 c'est sur . L'éventail de ses capacités est très large (attaque au sol , reco, et côté combat en dogfight, il peut même donner du fil à retordre à un f-22 (redflag 2009) . on commence à explorer ses nouvelles aptitudes grâce au nouveau radar AESA dont il dispose désormais, renforçant encore son énorme potentiel. les indiens l'ont compris semble t'il…….

  5. à quoi nous sers tout ceci si nous n'avons pas jesus dans notre vie; car celui qui meurt sans christ va tout droit en enfer alors ; tout le monde doit naitre de naouveau selon jean3 verset 1-4

  6. Marc Lariviere

    On aurait pu développer le prochain avion ici. On a l'expertise. Ça çoûterait probablement moins cher que ces F35 et les retombées auraient été plus importantes pour le pays, incluant le développement de la technologie.

  7. J'opte pour le Rafale ou encore le SuperHornet à la limite. Mais pourquoi un avion Air-Sol, soyons réaliste le Canada n'est même pas capable de protéger la souveraineté de son territoire avec le peu d'avion que nous avons, mais nous allons tirer des bombes sur d'autres pays. Attention le Canada, nous ne sommes plus regarder par les autres pays comme dans les années 80. M. Harper a fait bien des dégats avec sa politique international. Ne soyons pas dupes. Mrs. Harper semble aimer larguer des bombinettes sur la tête des autres pays, mais un jours nous pourrions en recevoir avec une attitude comme celle-là!

  8. jean Pierre Tremblay

    C est ridicule. Nous serions mieux avec les euro fighter. ils coutent 10 millions de moins, ce sont des chasseurs multiroles, ils sont equipé avec les memes missiles que nos f 18 ( mis a part le canon mauser) ils peuvent parcourir pres de 400 km de plus que les f 35

    Le Canada a besoin d’avions multiroles a long rayon d action , ce que procure l’Eurofighter

    JP

  9. L’ euro fighter est surtout un intercepteur. Si vous voulez aussi un bombardier, le rafale fait le boulot (Libye, Afghanistan, Sahel…).

  10. Éric Bilodeau

    Cela va vous paraître insensé, mais le meilleur avion que pourrait acheter le Canada serait le Sukoi 35 Russe. Aucun avion n’est plus performant. C’est politiquement impossible, mais ce serait le meilleur achat. Il a été conçu pour un vaste territoire comme le notre, ses systèmes d’armement sont supérieurs et c’est un chasseur incroyablement maniable.

  11. Selon moi le jas 39 gripen seras parfait pour le canada . yer pas chère , meilleur que le cf-18 et aux prix quil vaux on peux avoir le double d’avion a place des F-35

  12. Philémon NGINDU

    Lors du fameux marché du siècle quand les F 104 de lockheed devez être remplacé par des F 16 de General Dynamics on chantait exactement le même refrain à la fin le F16 hornet est devenu le meilleur mono-réacteur au monde .Qui vivra verra

  13. Seul le Rafale peut satisfaire amplement les besoins du canada (et je ne suis pas Français mais Québecois ) et les offres et devis de Dassault défient toutes compétitions .Ce sont les Conservateurs (pro-américain) qui sont au pouvoir ,mais ça pourrait changer en 2015 si les Libéraux prennent le pouvoir,souvenez-vous à l’époque que le gouv.libéral avec Jean Chrétien comme PM avait envoyer paître G W Bush qui désirait entrainer le canada dans sa sale guerre en Irak .Les chances pour Dassault d’obtenir une oreille attentive seraient multipliées par 100 avec un gouv.libéral…Paul Desmarais de PowerCorp (milliardaire Québecois fédéraliste ) avait largement contribué à la victoire de Sarkozy,alors les messieurs inluents milliardaires de l’industrie Française à votre tour d’y mettre le pognon pour aider à la victoire du parti libéral du canada.

  14. Le rafale serais parfait pour le Canada cependant cela arrivera jamais a cause des Etas Unie qui mettra beacoup pression aux canada pour faire acheter des F-35. Mais si on vote aux prochaine élection libéral on auras les rafales, si on votes conservateur ont auras des F-35 et si on vote Néo démocrate ont auras pas d’avion

  15. Bonne nouvelle , les libéraux vont l’emporter car l’Ontario a décider de revenir vers les Libéraux ,au Québec c’est Mulcair qui tient le haut du pavé…pour l’instant ,avec le Bloc Québecois l’achat des Rafales aurait eu de bien meilleures chances.

  16. Faut surtout pas oublier que le F-35 ne peut voler sans assurer sa sécurité par un avion de chasse type air-air tel le F-22 ,le F-35 n’est pas conçu pour les  »dog fights » (combats aériens),aucun F-35 de l’armée de l’air américaine ne sort sans escortes de F-22..Le hic est que le F-22 coûte aussi cher sinon plus que le F-35 et qu’il n’est pas à vendre hors USA, sa technologie demeure ultra secrète .

  17. Justement si Canada achète des F35 ils nous serviront a rien sais le (rafale) ou pour moin performant et mon cher des F-18 super hornet rien dautre.

  18. je signale pour certain que les pilotes de l’armée suisses ont dit que le Rafale est nettement supérieur au F18 super hornet dans tout les domaines !! c’est comme l’histoire des Rafales qui ont vu des cibles au sol à plus de 30/40 km alors que les F16 CJ qui sont conçus pour n’avaient absolument rien vu !! que les 18 combats entre l’eurofighter et le Rafale , le Rafale en a gagné 16 !! contre le F16 , le Rafale a gagné 6 à 2 , toujours plus difficile pour un bi moteur contre un monomoteur ! et contre le F22 , ils ont fait match nul !!

  19. hahahaha l armer suisse lol tes drôle sais lune des pires armer Europe ils savent rien. comme je te dit moi je suis canadien est les choix sont simple sais F18 super hornet ou rafale désole faute orthographe je suis anglais

  20. Effectivement on lit de tout sur certains commentaires! mais « lolo51140 » a raison..de toutes les confrontations, le rafale est sortie vainqueur à chaque fois et proche du100%.
    Quand à mr jean Pierre Tremblay lisez bien la presse spécialisée! non l’Eurofighter n’est pas multirôles ! ça se saurait!
    Demandez vous pourquoi les anglais envoie de vieux Tornado en libye pour les bombardements et non pas les « fabuleux » Eurofigters

  21. Le Rafale n’a pas de point faible. A aucun moment il ne peut être insuffisant. Et ça ferait plaisir à Dassault et ses très bons ingénieurs que le Canada les achètes.

  22. Le F 35 s’annonce comme une catastrophe militaro-industrielle sans précédent pour les états-unis, non seulement par son coût faramineux ( développement, acquisition, maintenance; près de 1000 milliards de dollards sur la durée du programme ! ) mais surtout pour ses performances médiocres ( on nous apprend que même le rayon d’action sera inférieur au devis d’origine, sans compter les innombrables déceptions sur le plan de l’emport d’armements, du manque de sécurité (monomoteur),de la trop grande complexité informatique, de son incapacité à remplir plusieurs rôles ( air-air, air-terre, air-mer, renseignement, etc )

    Le gouvernement américain a été à deux doigts d’arrêter le programme, mais les raisons politiques l’ont emporté sur la raison…beaucoup d’argent déjà dépensé, promesses faites auprès de plusieurs pays pour participer au programme…bref, le bras dans le tordeur, vous comprenez ?

  23. …Je poursuis le raisonnement ici ; ce mille milliards de dollards englouti dans le F-35 rendra les missions d’intervention hors de prix pour les américains. De plus le timing est mauvais parce que la flotte aérienne de notre voisin est vieillissante ( 23 ans en moyenne , je crois ) et que devant les insuffisances conceptuelles du F-35 ils devront « upgrader » à forts coûts de vieux avions fatigués…Tout ça dans un contexte d’austérité, vous voyez le topo?..

    Le danger qui en résulte est simple; il s’agit ni plus ni moins que de la perte de capacité militaire du pays qui pouvait à l’époque mener deux guerres majeures de front ( en Europe contre l’Allemagne et dans le Pacifique contre le Japon )

    De plus, les conflits récents démontrent bien qu’un F 22 n’est d’aucune utilité sur un théâtre d’opération comme l’Afghanistan, l’Irak ou la Lybie…l’excellent A-10 était beaucoup plus à propos, mais les avions qui restent sont condamnés au cimetière.

    Mais revenons à nos moutons, c’est à dire aux actions que doit prendre le Canada pour sortir du piège du F-35. Je n’en vois que deux ;

    — soit des F-18 neufs remis aux standards sur le plan électronique qui ne nous coûteraient pas trop cher, que nos pilotes connaissent déjà mais qui sont limités sur le plan opérationnel ( technologie des années 70-80, ne sont pas vraiment multi-rôles et ne sont pas de taille pour affronter le Sukhoi 35 Russe )

    — soit le Rafale qui est probablement le meilleur avion actuellement à cause de ses formidables capacités omni-rôles (contrairement à un avion multi-rôles qui doit revenir à terre pour reprogrammer sa nouvelle mission et son armement ). Avion très compact, c’est le seul avion au monde qui emporte une fois et demi son poids à vide en charge utile ( missiles ,fuel ), le seul capable de détruire un attaquant par derrière (système MICA ), le seul capable d’atterrir suite à une manoeuvre de retournement. Extrêmement agile en combat aérien, son taux de succès est remarquable.

    Lors des évaluations dans le cadre d’acquisition possible de l’appareil par différentes armées dans le monde, il a toujours été le favoris des militaires contre tous les autres avions ( F-18 , Gruppen ,Eurofighter ,F-35 etc ) que se soit en combat rapproché, en nombre de missiles transportés, en capacité radar, en rayon d’action, en sécurité détection , etc…Mais il a perdu des ventes pour des raisons politiques et aussi parce qu’il n’est pas donné même s’il est 26% moins cher qu’un Eurofighter et encore beaucoup moins cher qu’un F-35.

    Le Rafale a fais ses preuves en Lybie en abattant des tanks à cinquante kilomètres de distances , ce que les eurofighters et les F-18 ne peuvent faire. Il se transforme aisément en tanker volant pour ravitailler d’autres avions , il existe aussi en version navale, ce que ne pourra jamais faire l’eurofighter

  24. …Une petite dernière pour enfoncer le clou;

    — coût de développement du F-35: 396 milliards de dollars

    –coût de développement du Rafale: 15 milliards de dollars

    Et pour ceux qui brandissent encore la furtivité du F-35 pour justifier son achat, hé ben, ils n’ont qu’à se mettre à jour sur les nouveaux radars basse fréquences russes (et d’autres pays aussi) et les nombreux « accidents » de détections par des radars ennemis surtout en temps de pluie ou encore sous certains angles.

  25. Pour répondre à Eric Bilodeau un peu plus haut, tu as raison, le Sukhoi 35 serait à considérer, même si on ne connait pas tout de ses performances , mais ce choix est définitivement à écarter , les Russes risque de devenir des ennemis suite à leurs opérations militaires de déstabilisation en Ukraine…ya comme un petit relent de guerre froide qui se réinstalle.

    …Et puis les Américains auraient la face de travers, ce serait un peu comme leur faire le coup des missiles nucléaires russes à leur porte, à Cuba en 1964…