Les missiles de Kim Jong-un n’ont pas arrêté les marines sud-coréens et américains

L'exercice Foal Eagle est un exercice annuel conjoint sud-coréen et américain qui a pour but d'assurer la préparation opérationnelle des opérations sur terre, sur mer et dans les airs (Archives/major Gabriel Zinni/DoD)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
L'exercice Foal Eagle est un exercice annuel conjoint sud-coréen et américain qui a pour but d'assurer la préparation opérationnelle des opérations sur terre, sur mer et dans les airs (Archives/major Gabriel Zinni/DoD)
L’exercice Foal Eagle est un exercice annuel conjoint sud-coréen et américain qui a pour but d’assurer la préparation opérationnelle des opérations sur terre, sur mer et dans les airs (Archives/major Gabriel Zinni/DoD)

Les missiles de Kim Jong-un n’ont pas arrêté les marines sud-coréens et américains qui ont poursuivi leurs exercices conjoints la semaine dernière malgré les tirs de missiles nord-coréens, rapporte l’agence sud-coréenne Yonhap.

Environ 500 Marines sud-coréens et 1.500 soldats américains de III Marine Expeditionary Force (III MEF) ont effectué des exercices conjoints dans les villes du sud-est de Pohang et Daegu du 15 au 23 mars dans le cadre de l’exercice militaire de deux mois Foal Eagle qui se poursuivra jusqu’au 18 avril, a fait savoir ce lundi le corps des Marines sud-coréens à Séoul.

Durant ces neuf jours d’exercices, la Corée du Nord a lancé un total de 71 roquettes à courte portée de sa côte est sur trois jours, les 16, 22 et 23 mars pour manifester son irritation et montré sa «force».

L’exercice Foal Eagle ne s’en est pas moins poursuivi.

Le lieutenant général Lee Young-ju, le commandant du corps des Marines sud-coréen, le lieutenant général John Wissler, le général de III MEF qui est venu de la base d’Okinawa au Japon, ainsi que des officiels de haut niveau des deux nations ont participé aux exercices tenus sous différents scénarios.

C’est même la première fois que les commandants et des officiels de haut niveau du corps des Marines des deux pays prennent ainsi part à ces exercices de commandement.

«Les corps des Marines de la Corée du Sud et des États-Unis ont formé une force conjointe de combat afin de discuter des principales éventualités et d’établir des plans opérationnels», a déclaré à ce propos un officiel du corps des Marines sud-coréen.

Les exercices des corps des Marines ont eu lieu dans deux villes, Daegu, où le deuxième siège opérationnel est situé, et Pohang, le lieu du siège des exercices de commandement près de la base du corps des Marines américain, précise l’agence sud-coréenne.

Quant aux tirs de missiles nord-coréen, ils ne sont presque plus une nouvelle. Le soleil se lève, le soleil se couche, et la Corée du Nord lance encore et toujours des missiles!