Les Russes disent avoir intercepté un drone américain au dessus de la Crimée

50
Un drone américain MQ-5B Hunter (Archives/Defense update)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Un drone américain MQ-5B Hunter (Archives/Defense update)
Un drone américain MQ-5B Hunter (Archives/Defense update)

Un drone militaire américain a été intercepté à haute altitude au-dessus de la Crimée et électroniquement abattu, a affirmé vendredi le groupe public russe d’armements Rostekhnologuiï (Rostec), rapporte l’AFP.

Le drone volait à environ 4.000 mètres d’altitude et était pratiquement invisible du sol. Il a été possible de rompre la liaison avec ses opérateurs américains grâce à un système radio-électronique, dit Rostec dans un communiqué qu’a pu consulter l’agence française.

Le communiqué, que l’Agence de presse a pu consulter avant qu’il ne soit retiré du site de Rostec, présentait l’appareil selon l’agence comme un drone de reconnaissance et de frappe.

L’appareil a effectué une descente et est tombé pratiquement intact entre les mains des forces d’autodéfense de Crimée, disait Rostec, qui précisait être le constructeur du système de lutte électronique utilisé, mais sans révéler pas qui l’avait utilisé dans cette affaire.

« Le drone MQ-5B faisait partie, à en juger par son numéro d’identification, de la 66e brigade américaine de reconnaissance militaire, basée en Bavière », indiquait encore Rostec.

La photographie sur le site de Rostec montrait, toujours selon l’agence, un drone en vol en gros plan, armé de deux petits missiles, et non les débris de l’appareil au sol après son interception présumée.

La flotte russe de la mer Noire à Sébastopol, en Crimée, est susceptible d’être équipée d’équipements de détection ou d’interception.

Des milliers d’hommes en armes, présumément des militaires russes, sont actuellement déployés en Crimée où Moscou soutient la tenue d’un référendum dimanche sur le rattachement à la Russie, après l’arrivée au pouvoir à Kiev d’une coalition pro-occidentale.

*Avec AFP